France

Vous êtes ici

Share page with AddThis

Oïdium sur pommier ou abricotier

Oïdium sur pommier ou abricotier
Podosphaera leucotricha

Maladies

Les rameaux sont grêles et rabougris, couverts d'un feutrage mycélien gris blanchâtre.

Les pousses oïdiées de l'année précédente présentent des rameaux longs aux feuilles déformées et des rameaux courts évoluant en organes complètement oïdiés.

Les inflorescences sont atrophiées et recouvertes du même feutrage.

Les bourgeons sont détruits ou subissent des déformations.

Les jeunes feuilles se couvrent aussi d'un feutrage (contamination secondaire), se déssèchent et tombent.
La contamination peut s'étendre à l'ensemble du feuillage, notamment sur la face inférieure.

Les fruits sont parfois atteints et présentent alors une altération de la coloration (et parfois un aspect liégeux).

Cycle de développement

En hiver, l’oïdium se conserve sous forme de mycélium dans les bourgeons, entre les écailles, et se fixe aux poils et aux cellules de l’épiderme grâce à ses suçoirs.

Au printemps, les bourgeons atteints donnent naissance à des pousses malades (foyers primaires d’infection). En surface, l’hyphe produit des organes de reproduction asexuée qui libèrent de conidies dans l’environnement de l’arbre (contamination secondaire).

En automne, les organes de reproduction sexuée peuvent apparaître sur les feuilles ou les branches malades. De couleur brun-noir, plutôt rond et pourvus de soies raides (fulvres), ils sont néanmoins peu fréquents.

Facteurs favorables

L'hygrométrie élevée (brouillard nocturne) ainsi que des températures élevées favorisent la maladie.

Des températures hivernales très basses (-20 à -25 C.) peuvent éradiquer le champignon.

Mesures prophylactiques

Les méthodes prophylactiques consistent à éliminer les pousses oïdiées lors de la taille d'hiver.

Dès la reprise de végétation, les traitements sont réalisés sur verger peu infesté avec des produits à base de soufre (Thiovit Jet) et sur verger fortement infesté aves des produits curatifs (Topaze).

Au stade F2 et en juillet, il est préférable d'associer les protections contre l'oïdium et la tavelure (Score).