France

Vous êtes ici

Share page with AddThis

Oïdium du pois de conserve

Oïdium du pois de conserve
Erysiphe polygoni

Maladies

Erysiphe polygoni attaque tous les organes.
Des petites taches blanches et poudreuses colonisent d'abord les feuilles âgées.
Un mycélium blanc et pulvérulent se développe ensuite sur tous les organes aériens.
Ce feutrage s'enlève facilement au passage du doigt.
Dans les cas d'attaques sévères, le feuillage atteint peut se dessécher prématurément.

Cycle de développement

La contamination s’effectue à partir des débris végétaux dans le sol.
Cette maladie peut également être transmise par les semences non traitées.

Facteurs favorables

L’oïdium est une maladie estivale qui apparaît à la faveur d’un temps chaud (16-28°C, avec un optimum à 23°C) et humide (apparition de brouillards matinaux et de rosée).

Dégâts

Les cultures tardives récoltées en juillet sont les plus exposées. Les pois vert foncé sont aussi plus souvent touchés.
Sa présence est surtout localisée dans la moitié sud de la France.
Les attaques peuvent être spectaculaires par leur rapidité et leur intensité.
Le dessèchement prématuré du feuillage génère des baisses de rendement et de qualité.

Mesures prophylactiques

- Traiter préventivement les variétés sensibles.
- Cette maladie de fin de cycle doit être combattue par le programme classique en intégrant un produit très polyvalent.
- L’utilisation d’un produit spécifique est rarement rentable.