France

Vous êtes ici

Share page with AddThis

Mouche grise des céréales

Mouche grise des céréales
Delia coarctata

Ravageurs

Elle est présente en Europe et dans toute la France, surtout les régions céréalières (Pas-de-Calais, Somme, Marne, Aube, Oise, Seine-et-Marne, Loiret).

Cycle de développement

1 génération par an.
Les œufs sont déposés dans les anfractuosités du sol, de préférence sur un sol de texture fine et émiettée et peu couvert (jachère, cultures récoltées précocement).
Les œufs subissent une diapause, levée après une période de froid (température inférieure à 12°C) de 4 à 6 mois.
Dés février, les larves pénètrent dans les tiges et les talles des céréales où elles vivent en mineuse jusqu'à mi-avril, date à laquelle elles se nymphosent.
Les adultes apparaissent à la fin mai et vivent jusqu'au mois de septembre.
Au labour d'automne, les œufs sont enfouis dans la terre.
Les conditions hivernales rigoureuses lui sont favorables.

Dégâts

Les larves perforent la tige souterraine et dévorent le bourgeon terminal des jeunes pieds.
Les attaques tardives entraînent la perte de talles, pouvant aller jusqu’à la perte de pieds.
Les attaques précoces entrainent une perte de rendement de 5 à 20 qtx (semis d ’automne)
Sur semis très tardifs et attaques fortes, il y a retournement de la parcelle.

Mesures prophylactiques

Variété : éviter les variétés sensibles au froid.

Semis : éviter les semis tardifs et clairs et les sols souflés.

Traitement des semences : protéger les semences avec des molécules systémiques.

Précédents : éviter les précédents betterave, oignon, pomme de terre.