France

Vous êtes ici

Share page with AddThis

Mouche des semis

Mouche des semis
Delia platura (Meigen)

Ravageurs

Cycle de développement

3 à 6 générations par an selon les régions.
La mouche des semis est très polyphage. Elle peut se développer sur plus de 40 hôtes différents dont le haricot, le melon, le concombre, l’épinard, les céréales ou encore le maïs.
La durée du cycle varie avec la température (+10°C : 85 jours ; +20°C : 24-25 jours ; +25°C : 16-17 jours).
L’activité de la mouche des semis démarre vers le mois de mai.

La femelle dépose plusieurs centaines d'œufs dans le sol, le plus souvent isolément. Elle préfère les sols humides, riches en matière organiques et fraîchement travaillés. L'évolution embryonnaire dure quelques jours.

La larve se développe en 3 semaines. Elle s'alimente aux dépens des matières animales ou végétales en décomposition sur lesquelles elle peut effectuer la totalité de son développement. Très attirée par les graines en germination et les jeunes plants, elle y pénètre et creuse des galeries dans les cotylédons, les tigelles, les jeunes pousses avant leur sortie de terre. Les larves se nymphosent sous forme de pupes dans le sol à des profondeurs variables.

Dégâts

Les larves creusent des galeries dans les graines, dans les bulbes ou à la base des plantules et des jeunes plants, entrainant une destruction des germes des graines ou des bulbes en cours de leur développement.
Elles provoquent ainsi la pourriture du végétal, entraînant la destruction plus ou moins totale des semis ou des plantations.

Les cotylédons sont rongés, le bourgeon terminal est détruit. Souvent, la plantule s'incurve, se déforme, reste en terre et pourrit.