France

Vous êtes ici

Share page with AddThis

Mouche de l'oignon

Mouche de l'oignon
Delia antiqua (Meigen)

Ravageurs

Cycle de développement

2 à 5 générations chevauchantes selon les régions.
Plantes-hôtes : l'oignon, l'échalote, le poireau.

L'adulte, issu des pupes hivernantes, apparaît en avril dans la région méditerranéenne et vers la fin mai plus au nord.
La femelle pond les oeufs isolément ou par paquets de 15 à 20 au voisinage de la plante-hôte par cycles successifs espacés de 15 jours (fécondité de 150 à 200 oeufs). Entre les périodes de ponte, elle ne reste pas dans les cultures. La durée d'évolution embryonnaire est de 2 à 7 jours.
La larve pénètre dans les tissus entre les pousses des feuilles ou à la base des racines ; elle se nourrit de tissus en décomposition. A la fin de son développement, elle quitte la plante-hôte et s'enfonce dans le sol à 5-10 cm de profondeur pour se nymphoser ou bien elle entre en diapause début septembre lorsque la température du sol est inférieure à 15°C. Sa durée de vie dépend de la température, 45 jours à 15°C et 17 jours à 25-30°C. Le développement de la nymphe dure entre 15 et 25 jours.
Les adultes de 2e génération sortis au mois de juillet pondent de la même manière que les adultes de printemps.

Dégâts

Les attaques sur les jeunes oignons de semis entraînent l'étiolement puis la mort de la plante. Une larve peut attaquer successivement plusieurs plantules.
Si la plante est plus développée, elle flétrit, surtout en période chaude, et peut mourir.
Plus tard, les attaques de la mouche favorisent l'installation de pourritures, visibles seulement à l'arrachage, et attirent d'autres diptères saprophages dont on trouve alors les asticots dans le bulbe.
Sur champs de poireaux repiqués, les attaques se manifestent par un jaunissement par zones et un flétrissement des plants qui pourrissent.

Mesures prophylactiques

- Traiter les semences et le sol.
- Traitements foliaires aux périodes de vols.