France

Vous êtes ici

Share page with AddThis

Mildiou du poireau

Mildiou du poireau
Phytophthora porri

Maladies

Le mildiou provoque des lésions foliaires sous forme de taches allongées, d'abord livides, puis blanchâtres. Ces lésions sont souvent situées à la marge des feuilles ou à leur extrémité.

Ces symptômes sont assez identiques à ceux occasionnés par le gel.

En situation propice, une pourriture molle apparaît sur les feuilles.

Cycle de développement

Le champignon se conserve d’une saison à l’autre dans le sol sous forme d’oospores. Leur durée de vie est de 5 à 6 ans.

Après contamination, il faut 4 à 11 jours avec une température moyenne journalière de 11°C pour qu’il y ait apparition des symptômes.

Facteurs favorables

Contrairement à d’autres parasites, ce champignon se développe sur très large plage de températures (1 à 25°C), son optimum se situant à 17°C.
Pour prospérer, il lui faut également une humidité forte (temps pluvieux).
Le risque est donc maximal par temps doux et pluvieux.

Dégâts

Sur jeunes cultures, les plantes affaiblies ne poussent plus.
Plus tard, la récolte est peu présentable et fane vite.
Les pertes peuvent donc être des pertes de rendement ou une perte totale de la culture.
Enfin, le temps d’épluchage est augmenté.

Mesures prophylactiques

- Choisir des variétés tolérantes (de préférence à port dressé).
- Installer la culture sur des parcelles bien drainantes afin d’éviter toute stagnation prolongée d’eau.
-Assurer une fertilisation azotée mesurée.

La lutte chimique doit être préventive dès l’automne.
Le déclenchement se fera à partir des périodes de risques indiquées par les Avertissements Agricoles.
Cette lutte devra également tenir compte des autres parasites en présence (alternariose ou mildiou) pour adapter le choix des produits.