France

Vous êtes ici

Share page with AddThis

Mildiou de l'épinard

Mildiou de l'épinard
Peronospora farisonosa f. sp. spinaciae

Maladies

Au champ, les premiers symptômes se manifestent par des décolorations jaunes et arrondies (1-2 cm de diamètre), diffuses sur la face supérieure des feuilles et un feutrage gris-violacé sur la face inférieure.

Des lésions jaunes sont observées sur les feuilles âgées.

Il existe 7 races différentes de mildiou : 6 d'entre elles ont été détectées en Europe et 5 en France.
Une nouvelle race (pf8) a été détectée en France en 2005.

Cycle de développement

Le champignon se conserve à l'état d’oospores dans le sol ou de mycélium dans les semences non traitées.

Les plantes infectées produisent à leur face inférieure des sporanges (conidies) qui sont capables d'infecter d'autres plantes.

Facteurs favorables

Le mildiou se manifeste essentiellement au printemps et à l'automne, rarement en été. Toutes les zones de production sont concernées.
Les conditions les plus favorables à la maladie sont un temps humide (rosée) et frais avec des températures comprises entre 15 et 20°C.
La sporulation et la germination des sporanges s'effectuent entre 9 et 12°C.
La contamination a surtout lieu pour les plantules.
Les plantes adultes peuvent également être contaminées au niveau de l'apex s’il est recouvert par de l’eau libre au moins pendant 6 heures.

Dégâts

Le mildiou est la maladie la plus fréquente et la plus grave pour la culture de l'épinard.
Le champignon responsable, Peronospora farisonosa f. sp. spinaciae, est spécifique de l'épinard.
Cette maladie peut entraîner le déclassement des épinards, voire condamner la parcelle ; elle confère un mauvais goût aux conserves.
Elle est très contagieuse.
Les plantes malades sont commercialement dépréciées.

Mesures prophylactiques

- Utiliser des variétés résistantes (de nombreuses variétés résistantes aux 7 races de mildiou sont désormais disponibles dans toutes les gammes de précocité).
- Observer une rotation minimale de trois ans entre deux cultures d'épinard.
- Drainer le sol.
- En cas de plantes non résistantes (la majorité des variétés), combiner le traitement des semences et les traitements en végétation pour lutter contre le mildiou.
- En végétation, déclencher impérativement la protection dès l’apparition des premiers symptômes.