France

Vous êtes ici

Share page with AddThis

Maladie des taches et des nervures noires

Maladie des taches et des nervures noires
Pseudomonas cichorii

Maladies

A proximité de la récolte, des petites taches chlorotiques apparaisssent ; elles prennent la couleur brun foncé à noire et se nécrosent.

Elles sont généralement brillantes, circulaires à polygonales, parfois de forme étoilée, limitées par les nervures secondaires qui brunissent également.

Les nervures principales prennent parfois une teinte brune à noire.

Cycle de développement

Cette bactérie se maintient aisément dans le sol sur les débris végétaux ou sur les semences.
Elle se retrouve sur de nombreux hôtes cultivés (chou, endive, céleri, tomate, aubergine, tabac, gerbera, pélargonium, chrysanthème…) ou non (véronique, séneçon, sétaire, morelle, capselle…).

Elle pénètre dans la salade par les stomates ou blessures puis gagne le mésophylle.

Cette bactérie est présente à la surface des feuilles tout au long du cycle végétatif de la salade.
A l’approche de l’automne, le niveau de population augmente et les premiers symptômes apparaissent.
La dissémination est assurée par la pluie, les éclaboussures, ainsi que les semences.

Facteurs favorables

Cette bactérie se développe à des températures comprises entre 5 et 35°C.
Elle affectionne les ambiances humides (périodes pluvieuses prolongées).

Dégâts

Cette bactérie est très largement répandue dans le monde.
Elle se rencontre aussi bien sur laitues que sur chicorées.
En France, cette maladie se rencontre surtout à l’automne et durant l’hiver sur des salades plutôt âgées.

Mesures prophylactiques

- Réaliser des rotations culturales.
- Choisir des semences saines et des parcelles bien drainées et aérées.
- Mettre en œuvre une fumure équilibrée.
- Éviter la présence d’eau sur le feuillage.
- Réduire l’hygrométrie ambiante de la culture : aérer, effectuer les irrigations en cours de journée.
- Ne pas travailler dans les cultures encore humides.
- Éliminer les débris végétaux.