France

Vous êtes ici

Share page with AddThis

Maladie des racines roses

Maladie des racines roses
Pyrenochaeta terrestris

Maladies

La maladie se révèle par foyers ou sur plants isolés avec affaiblissement des plantes.
Il peut y avoir d'éventuelles fontes de semis.

Elle se manifeste par une réduction racinaire avec coexistence de racines colorées de rose et de racines rouge-vineux en décomposition.
La croissance des plantes attaquées est arrêtée ou fortement réduite

Cycle de développement

Ce champignon tellurique parasite les racines de très nombreuses cultures (toutes les alliacées, le maïs, les grandes cultures…).

C'est un parasite de faiblesse : il infecte les plants soumis à des stress nutritionnels, hydrique ou parasitaire.

Confusion possible

Risque de confusion avec la pourriture blanche (Sclerotium cepivorum). Cette dernière ne donne néanmoins jamais de racines roses.

Facteurs favorables

Son développement est corrélé avec une température de sol élevée (optimum 26°C).
L’humidité du sol a une faible influence.

Dégâts

Cette maladie est très localisée ; elle est surtout présente dans les régions chaudes de type méditerranéen ou continental.
Le calibre des bulbes est affecté en cas d’infection précoce
Elle est souvent associée à des fusarioses.

Mesures prophylactiques

- Utiliser des variétés résistantes en cas de risques réels.
- Assurer un bon développement végétatif des plants (notamment par une irrigation).
- Installer la culture suffisamment longtemps avant les périodes chaudes.
- Pratiquer une rotation suffisamment longue dans les sols infestés.