France

Vous êtes ici

Share page with AddThis

Maladie des pieds chétifs

Maladie des pieds chétifs

Maladies

Synonyme :

Wheat Dwarf Virus, WDV

Le virus de la maladie des pieds chétifs est transmis au blé, et en moindre mesure à l'orge, par la cicadelle vectrice de cette maladie (Psammotettix alienus).

La transmission du virus se fait à l'automne sur les jeunes semis mais les symptômes s'extériorisent à la reprise de végétation : les plantes atteintes restent naines avec parfois un fort tallage.
Les feuilles sont décolorées ; les pieds atteints suivent souvent la ligne de semis.

Cycle de développement

Les particules du virus, l’ADN et l’ARN sont présents dans les racines et les feuilles. On les retrouve dans les nucléotides des cellules du parenchyme du phloème où elles altèrent la cellule du nucléotide.
La maladie des pieds chétifs est limitée au phloème mais on peut la retrouver dans d’autres organes de la plante. En revanche, le virus ne peut atteindre le méristème.
Les viroses ont un fort caractère sporadique ; il est donc impossible de prédire si la climatologie est propice à leurs propagations.

Facteurs favorables

- Population importante de cicadelles.
- Températures supérieures à 15°C en journée.
- Présence de repousse à l’interculture.
- Présence de bois à proximité de la parcelle.

Dégâts

La maladie virale peut entrainer des pertes de rendement importantes de 20 à 30 q/ha, voire plus dans certaines conditions.

Mesures prophylactiques

Intervenir sur la cicadelle, vectrice du virus.