France

Vous êtes ici

Share page with AddThis

Maladie de l'encre

Maladie de l'encre
Phytophtora cinnamomi

Maladies

Il s'agit essentiellement d'une affection racinaire.

Le champignon s'installe d'abord dans les radicelles en entraînant leur destruction.l'attaque se propage vers les racines plus grosses et le collet. A ce niveau, des taches suintantes, noir verdâtre apparaissent.
Seuls l'écorce et le cambium sont touchés. La lésion, initialement ponctuelle, finit par ceinturer le tronc de l'arbre et provoqueer sa mort. Il n'y a pas de mycélium apparent.
Les lésions du collet sont à l'origine de suintement de sève oxydée couleur encre.

Cycle de développement

Le champignon vit dans les couches superficielles du sol en saprophyte.
Les infections des racines se font par le spores qui sont véhiculées par l’eau.
Le développement du champignon nécessite une température supérieure à 16-17°C.

Facteurs favorables

Ce champignon se développe plus facilement dans les sols acides ou à forte teneur en azote organique.
Les sols très humides favorisent son développement.

Dégâts

Cette maladie se rencontre dans toutes les régions nucicoles françaises et elle est très dommageable.
Ce parasite affaiblit considérablement le noyer : feuillage pâle et clairsemé, ralentissement de la croissance, chute des feuilles aux extrémités des branches.
L’arbre atteint produit une grande quantité de noix de petit calibre. La mort de charpentières entières est fréquente.
A terme, l’arbre meurt.

Mesures prophylactiques

3 mesures préventives se distinguent :
- éviter les plantations dans les sols infectés ou trop humides,
- adopter une irrigation en évitant les excès d’eau,
- travailler avec des outils ou des plants non contaminés.

Pour remplacer un arbre mort de la maladie de l’encre, il est nécessaire d’utiliser un porte-greffe tolérant à ce parasite.

En curatif, le curetage du collet, suivi d’un badigeonnage avec un produit cicatrisant et un élagage sévère, peut parfois améliorer la situation.
Les méthodes de lutte curative sont quasi inexistantes.