France

Vous êtes ici

Share page with AddThis

Limaces

Limaces
Deroceras reticulatum, Arion hortensis

Ravageurs

Un certain nombre de limaces et d’escargots attaquent les cultures légumières. La limace grise ou la loche (Deroceras reticulatum) causent les dégâts les plus importants

Cycle de développement

Plusieurs générations par an.
Les limaces sont hermaphrodites.
Après accouplement, les œufs sont pondus en fin d’hiver (généralement en février mars) ; ils sont isolés ou en grappes de taille variable ( de 20 à 100 œufs ) sous quelques centimètres de terre,à proximité d’un système racinaire.
Le temps d’incubation des œufs dépend de la température et l’éclosion a lieu au bout de 2 à 4 semaines.

Les 2 espèces sont peu sensibles au froid et disparaissent en profondeur pendant les périodes sèches. Leur durée de vie peut atteindre 2 à 4 ans.

Un sol motteux ou pierreux qui leur sert de refuge et une jeune culture avec des organes tendres pour les nourrir favorisent leur développement.
Elles sont particulièrement nuisibles lorsque la température est supérieure à 10 °C.
Des conditions climatiques humides prolongent leur durée d’activité.

Dégâts

Les dégâts des limaces sont beaucoup plus importants en conditions climatiques humides et par température supérieure à 10°C
Les attaques les plus graves ont souvent lieu à la levée et sur les jeunes plantes : des entailles profondes apparaissent sur la tigelle, sur les cotylédons et sur les jeunes feuilles et peuvent entraîner la mort de la plantule et du jeune plant ou compromettre leur développement.
Des dégâts très sérieux sont observés pendant toute leur végétation sur les légumes feuilles : choux pommés, endive, épinard, salades et les poireaux (feuilles découpées percées et parfois lacérées).

Mesures prophylactiques

- Suppression des chaumes.

- Désherbage des tours de champ.

- Destruction des résidus de cultures, des repousses, de l’engrais vert ou des cultures pièges à nitrates au moins un mois avant la mise en place de la culture.

Les façons culturales au printemps désorganisent les pontes et les exposent aux parasites naturels (oiseaux, staphylins , …).
Une surveillance attentives des jeunes cultures et des cultures à risques est indispensable pour intervenir dès les premiers dégâts.