France

Vous êtes ici

Share page with AddThis

Fusarioses de l'asperge

Fusarioses de l'asperge
Fusarium oxysporum, Fusarium moniliforme, Fusarium roseum

Maladies

Cycle de développement

Globalement il existe 3 types de dépérissement lié aux fusarioses :

-
la fusariose des racines ou rouille des racines due à Fusarium oxysporum,

-
la fusariose des tiges ou dessèchement des tiges due à Fusarium roseum,

-
la fusariose des plateaux ou pourriture des plateaux due essentiellement à Fusarium moniliforme (possible avec Fusarium oxysporum).

Le diagnostic du type de dépérissement déterminera les méthodes de lutte prophylactiques et préventives.

La dissémination de Fusarium roseum est aérienne, celle de Fusarium moniliforme est également aérienne mais aussi avec les griffes.

Facteurs favorables

Ils sont nombreux :
- L’excès d’eau sur le plateau est très favorable à la fusariose des plateaux.
- Tout stress de la culture provoque un affaiblissement de la plante favorable à l’extension des fusarioses. En particulier, des attaques de pucerons de l’asperge (Brachycorynella asparagi) sont déterminantes pour le développement de la fusariose des plateaux.
- Les dégâts provoqués par les gels de printemps ou d’automne peuvent servir de portes d’entrées pour la fusariose des plateaux.
- Les insectes (mouches et mineuses) ont une incidence importante dans la propagation de la fusariose des tiges.
Pour la fusariose des tiges, le maintien du buttage après récolte augmente le nombre de cannes desséchées.

Dégâts

Ces maladies constituent le problème sanitaire majeur dans les aspergeraies françaises.
Pour la fusariose des racines, on assiste à un dépérissement progressif de l’aspergeraie : baisse de calibre et du nombre de turions au cours des ans.
Pour la fusariose des plateaux, les sorties de turions sont très hétérogènes avec un petit calibre.
La fusariose des plateaux est incontestablement la maladie la plus redoutable et provoque d’énormes pertes.

Mesures prophylactiques

Il n’existe pas de possibilité de lutte chimique : la prévention est donc primordiale.

-Choisir des variétés vigoureuses capables de produire un système racinaire important, puissant et profond.

-Utiliser des griffes saines. Dans tous les cas, il est conseillé de désinfecter les griffes avant plantation.

-Préventivement, lutter contre les insectes (puceron, mineuse, mouche) susceptibles de favoriser l’extension des fusarioses.

-Favoriser les pratiques culturales qui évitent le stress (ne pas planter au delà de 25 cm, pratiquer un débuttage après récolte, bien alimenter la plante sans excès, éviter les récoltes trop longues qui épuisent les plantes, éviter la stagnation de l’eau).

Dans le cas de la fusariose des racines, pratiquer une désinfection chimique du sol avant plantation.
Cette méthode est plus aléatoire pour les 2 autres fusarioses car il y a une possibilité importante de recontamination aérienne.