France

Vous êtes ici

Share page with AddThis

Fusariose du blé - Fusarium roseum

Fusariose du blé - Fusarium roseum
Fusarium roseum

Maladies

Cycle de développement

Sur les semences
Le champignon se transmet principalement par les semences et les résidus de récolte.
Le champignon se conserve dans le sol pendant plusieurs mois sous forme de spores ou de mycélium capable de se propager sur les débris végétaux.
Les spores sont ensuite libérées et transportées par la pluie et le vent.

Sur l'épi
Il y a 3 sources d'inoculum :
- Les semences infectées par le mycélium.
- La partie superficielle aérée du sol où le champignon se conserve plusieurs années sous forme de spores ou de mycélium capable de se propager sur les débris végétaux.
- Les résidus à la surface du sol où le mycélium peut tenir 2 ans.

Les fusarioses bénéficient d’une longue période d’infection mais le stade le plus sensible du blé est la floraison.

Facteurs favorables

Sur l'épi
Des températures supérieures à 15°C et une humidité relative apportée par les pluies favorisent la germination et la dispersion des spores.
Les plantes sont très vulnérables s’il pleut dans les jours qui précèdent ou qui suivent la floraison.
Pour que les fusarioses se développent, il faut une humidité relative de 100 % pendant 48 à 60 heures.
Les pluies d’orage constituent des situations idéales pour le développement de la maladie.

Dégâts

Sur les semences
La maladie entraine des manques à la levée, la fonte de semis, un peuplement non maîtrisé et un tallage réduit.

Sur l'épi
Lorsqu’elle affecte l’épi, la fusariose peut occasionner :
- Des pertes de rendement pouvant aller de 30 à 70 % dues à la nécrose précoce des épis et à des grains mal remplis et déformés.
- Une diminution de la qualité boulangère et du taux de germination.

La présence de fusarioses au niveau de l’épi engendre la production potentielle de mycotoxines, substance toxique, particulièrement préoccupante pour la filière.

Mesures prophylactiques

Sur les semences
Lors de la préparation de la semence, le passage à la table densimétrique est une étape majeure à l'obtention d'une semence de qualité car elle va permettre d'éliminer les petits grains. Le traitement de semences, dernière étape à la préparation de la semence, doit être appliqué de façon homogène sur chaque grain afin de protéger la semence des contaminations qu'elle peut porter, mais aussi de celles venant du sol.

Sur l'épi
- Traitement : appliquer une solution fongicide appropriée
- Variété : choisir une variété peu sensible aux fusarioses.
- Date des semis : les semis précoces favorisent les attaques du pied tandis que les semis tardifs favorisent les attaques sur épis.
- Mesures agronomiques : enfouir les résidus.
-Précédents : éviter les précédents blés durs, avoine et maïs très favorables à la maladie.