France

Vous êtes ici

Share page with AddThis

Etourneau sansonnet

Etourneau sansonnet
Sturnus vulgaris (L.)

Ravageurs

Cycle de développement

En dehors de la saison de nidification durant laquelle les couples sont plus ou moins isolés, ils se déplacent en vols importants durant la journée et fréquentent les champs et pâtures où ils s'associent notamment aux corbeaux.
Ils se regroupent le soir pour passer la nuit en dortoirs (de quelques centaines à plusieurs millions).

Ils peuvent adopter aussi bien des roselières, des massifs de bambous que des boisements divers avec une préférence pour les conifères.
La nidification se réalise en colonies lâches.

L'étourneau est un cavernicole pouvant adopter des cavernes naturelles (arbres, falaises) ou des cavités dans des constructions ou des nichoirs.

La ponte commence à partir de mi-avril et comprend de 4 à 7 oeufs. Une 2e couvée de 3 ou 4 oeufs a lieu en juin-juillet.
Durant la nidification, il se nourrit d'insectes et de vers de terre. Il fait également une grande consommation de fruits et de baies diverses à l'approche de leur maturité (cerisier, prunier, poirier, pommier, pêcher, vigne).
En hiver, il se nourrit aux dépens des emblavements ou des ensilages de maïs dans les zones d'élevage.

Dégâts

Très vorace, l'étourneau peut être responsable de dégâts importants sur ensilage de maïs et dans les semis de céréales.

Mesures prophylactiques

Protéger les semences.