France

Vous êtes ici

Share page with AddThis

Dartrose

Dartrose
Colletotrichum coccodes

Maladies

Synonyme :

anthracnose

Les symptômes sont fréquents et très facilement identifables sur les stolons, racines et base des tiges
- jaunissement et dessèchement prématurés, progressant du sommet vers la base de la tige,

- ponctuation noires en fin de végétation,

- sur tubercules, taches plus ou moins circulaires de couleur grisâtre à brun avec quelques grosses ponctuations noires.

Cycle de développement

Pathogène cosmopolite sur une large gamme d’hôtes (solanacées, cucurbitacées, adventices,…), le champignon se conserve essentiellement dans le sol sous forme de sclérotes pendant plus de 2 ans.

Pathogène de faiblesse ou de sénescence.

Facteurs favorables

La présence de sclérotes dans le sol, les sols légers (sableux, crayeux), mal drainés, une fertilisation déséquilibrée et une mauvaise irrigation favorisent la maladie.

D'autres facteurs tels que les plantes afFaiblies ou sénescentes, un mauvais séchage des tubercules, un long délai défanage-récolte sont propices à la maladie.

Dégâts

Cette maladie est très fréquente mais son incidence agronomique est encore mal connue.

Les attaques s'aggravent depuis quelques années.
La présence de dartrose entraîne une perte commerciale importante en pomme de terre de consommation, surtout en frais, notamment par le déclassement des lots.

Mesures prophylactiques

Aucune méthode de lutte spécifique.

Variété : utiliser des plants sains.

Mesures agronomiques : respecter un délai défanage-récolte < 3 semaines, éviter l'irrigation avant récolte.

Précédent : favoriser les rotations longues (minimum 3 ans, 5 de préférence), éliminer les repousses de pomme de terre et les morelles.

Conservation : stocker les tubercules à des températures < 5°C, desinfecter les locaux de stockage.