France

Vous êtes ici

Share page with AddThis

Cicadelle vectrice du nanisme rugueux

Cicadelle vectrice du nanisme rugueux
Laeodelphax striatellus

Ravageurs

Cycle de développement

A ce jour, cette cicadelle a été observée seulement dans le Sud-Ouest de la France et en Corse.

Il y aurait 2 générations par an.

Elle hiverne au troisième ou quatrième stade larvaire sur diverses graminées dont certaines sont des réservoirs à virus (chiendent, blé et avoine).

Au printemps, elle achève son développement et les adultes migrent sur le maïs.

Les femelles pondent dans la tige d’où émergent les larves.

Dégâts

Cette espèce est vectrice du virus de la maladie du nanisme rugueux qu’elle acquiert (au stade larvaire ou adulte) sur ses hôtes d’hiver en piquant une plante malade.
Elle est virulifère toute sa vie.
On reconnaît cette maladie à un raccourcissement des entre-noeuds et à un épaississement des nervures.
Les racines sont moins développées et les feuilles se dessèchent plus tôt.
Plus l’attaque est précoce et plus les dégâts sont importants (de la réduction de la taille du pied et de l’épi à l’absence d’épi).

Mesures prophylactiques

La lutte consiste à éviter les piqures de cicadelles sur maïs lorsque celui-ci est sensible (en phase végétative et en début de montaison).

Intervenir suivant les avertissements.