France

Vous êtes ici

Share page with AddThis

Chancre à nectria

Chancre à nectria
Nectria galligena

Maladies

Au printemps, des taches brun rougeâtre apparaissent sur des lésions présentes sur les pousses de l'année ou les rameaux d'un an (plaie de taille, fissure de l'écorce due au gel ou à la grêle, cicatrice foliaire) . La plaie s'agrandit pour former un chancre étendu ceinturant le rameau.
Sur les grosses branches, la lésion évolue pendant plusieurs années : elle se creuse et forme un ou plusieurs bourrelets concentriques en périphérie.

Les chancres peuvent abriter des ravageurs ou des maladies secondaires qui s'installent après les attaques.
Les rameaux situés au-dessus du chancre dépérissent.
Pendant l'été ou au cours de la conservation, les pommes peuvent présenter des pourritures sèches au niveau de l'oeil.

Cycle de développement

En hiver, le champignon se conserve sous forme de périthèces dans les chancres âgés d'au moins trois à quatre mois.
Les ascospores et les conidies, libérées à la fin de l'hiver et au printemps, sont disséminées par la pluie et le vent et contaminent les plaies.
La contamination peut également avoir lieu par voie foliaire.

Facteurs favorables

Un automne doux (14 et 16° C) et pluvieux favorise le développement de la maladie.

La présence de plaies (après la cueillette, chute des feuilles, taille hivernale, chute des écailles des bourgeons) sur les arbres conditionne l'apparition de chancres.

Dégâts

Cette maladie, présente dans la moitié Nord de la France est aujourd'hui en recrudescence.

Mesures prophylactiques

- Ne pas planter des variétés sensibles dans les zones humides de vergers.
- Eviter les excès d’azote.
- Détruire les bois atteints.
- Désinfecter les outils de taille

Les traitements préventifs aux stades sensibles et aux périodes de contamination (chute des feuilles, floraison, après récolte et accident climatique) se font en général à base de cuivre.

Les traitements curatifs consistent à un curetage des parties chancreuses et un badigeonnage avec une spécialité cicatrisante.