France

Vous êtes ici

Share page with AddThis

Black-rot

Black-rot
Guignardia bidwellii

Maladies

Cycle de développement

Le parasite se conserve sur le sol pendant l'hiver dans les grains malades tombés à terre ou dans les chancres des rameaux, sous forme de ponctuations noires appelées « périthèces ».
Au printemps, les asques, contenus dans les périthèces parvenus à maturité, s'ouvrent avec les pluies et libèrent des ascospores qui contaminent les feuilles inférieures de la vigne (contaminations primaires). Sur les tissus verts parasités, apparaissent alors des taches qui se couvrent bientôt de pustules noires, les pycnides. Celles-ci contiennent des spores, les stylospores, enrobés de mucilage, et qui assurent les contaminations secondaires.

Facteurs favorables

Le développement du champignon peut commencer dès que la température atteint 9 à 10°C.
Les pluies permettent la germination des organes de fructification ainsi que la dissémination des germes, responsables de l'extension de la maladie.

Dégâts

Le black-rot est explosif et des plus préjudiciables à la vigne.
Les dégâts sur feuilles sont peu dommageables directement.
Sur les foyers touchés, les dégâts sur grappes peuvent entraîner une perte quasi-totale de la récolte. Le rendement des parcelles est gravement compromis. Dans ces conditions, la vendange ne peut même plus être vinifiée.

Mesures prophylactiques

- Limiter la vigueur de la vigne (taille, fertilisation, enherbement),
- Arracher les vignes abandonnées,
- Eliminer en hiver les bois porteurs de chancre et les grappes ayant des baies momifiées.
- Porter une attention particulière aux parcelles en taille mécanique : les grappes ne pouvant être récoltées par la machine à vendanger servent de réservoir de contamination.