France

Vous êtes ici

Share page with AddThis

Anthracnose du pois de conserve

Anthracnose du pois de conserve
Ascochyta pisi, Ascochyta pinoïdes, Mycosphaerella pinodes 

Maladies

Les symptômes diffèrent selon le champignon en cause.
Ascochyta pinoïdes ou Mycosphaerella pinodes se manifestent par des criblures brunes entourées d'un halo plus clair à contours irréguliers.
Elles peuvent s'agrandir et se rejoindre pour former de larges taches foncées.
Les attaques sont fréquentes à la base des tiges (nécroses noirâtres).
Ce parasite peut être responsable de fonte de semis si la plantule est contaminé dans le sol.

Ascochyta pisi se repère par ses tâches circulaires beiges bordées d'un liseré brun avec de petites ponctuations (pycnides) noires au centre.

Cycle de développement

Ascochyta pisi et Ascochyta pinoïdes sont transmis par les semences et disséminés par voie aérienne (vent, pluie). Ascochyta pinoïdes se conserve très bien dans le sol.
La contamination peut avoir lieu à tous les stades végétatifs par les débris végétaux dans le sol et par les semences.
Si les conditions climatiques sont régulièrement pluvieuses, l'infection se généralise sur toute la hauteur des plantes.
Ascochyta pisi ne dispose que de pycniospores pour se disséminer dans la végétation.
La propagation s’opère de proche en proche par l'intermédiaire des éclaboussures chargées de pycniospores lors des pluies.
Ascochyta pinoïdes forme,au niveau des tissus superficiels de l’hôte différents types de spores : pycniospores, ascospores, chlamydospores et microsclérotes.
Ce sont surtout les ascospores qui sont responsables des contaminations secondaires ; elles sont à l'origine des criblures.

Facteurs favorables

Les attaques peuvent survenir sur l’ensemble du cycle, notamment lorsque les températures avoisinent 15-20°C avec une humidité saturante.
La formation des pycnides est favorisée par un temps froid (4-8°C). Leur germination et leur dissémination requièrent de l'eau liquide.
Les ascospores mûrissent à une température optimale de 16°C et sont disséminées par le vent sur de longues distances après avoir été libérées des périthèces par la pluie.

Dégâts

Les anthracnoses font partie des maladies courantes sur pois.
Ascochyta pinoïdes est le plus grave et le plus fréquent. Il peut entraîner des défoliations apicales précoces de la culture.
Leur effet sera d'autant plus dommageable que leur dissémination correspondra à des stades phénologiques décisifs pour le rendement (levée et post-floraison).

Mesures prophylactiques

- Utiliser des semences saines et protégées (protection d’environ 40 jours après semis).
- Utiliser des variétés tolérantes (variétés sans folioles).
- Respecter de longues rotations (5 ans entre 2 légumineuses).
- Détruire les déchets de récolte précédente.
- Prendre le relais de la protection des semences au stade semis + 40 jours.
- Poursuivre la protection à partir du stade floraison avec 1 à 2 traitements de produit polyvalent en respectant le délai avant récolte.