France

Vous êtes ici

Comment 4 agriculteurs gèrent les maladies des céréales

Ils sont céréaliers et/ou éleveurs et font partie du réseau Visio-Ferme*. Pour ces agriculteurs motivés par l’innovation, la performance économique et la transition agroécologique, la protection de leurs céréales est raisonnée pour ajuster les applications en fonction du risque parcellaire. Ils partagent leur expérience de la dernière campagne et nous expliquent comment ils utilisent différents leviers (choix des variétés, dates de semis, OAD, raisonnement des programmes ...) afin de maîtriser les maladies dans leurs céréales.

Morbihan

         

12 mars 2021

Le fongicide utilisé au T2 doit combiner efficacité et durée d’action

Pour Gaëtan Conoir, céréalier et éleveur dans le Morbihan, la lutte contre les maladies des céréales commence par la sélection de variétés tolérantes aux maladies et s’appuie sur les observations et les outils d’aide à la décision sur céréales afin d’optimiser sa stratégie à mettre en œuvre. Objectif, limiter autant que possible le T1 et commencer la protection de ses céréales au stade DFE** en appliquant Elatus Era, un fongicide efficace et avec une longue durée d’action. A l’avenir, il espère que les outils de cartographie lui permettront de visualiser les rendements des parcelles afin de mettre en place une gestion intra parcellaire des intrants.

         

27 mai 2021

Avec l’aide d’un OAD, j’ai pu me passer du T1 et concentrer la protection au stade DFE**

Fin mai, au stade début épiaison des céréales, Gaëtan Conoir était très satisfait d’avoir pu se passer d’une première intervention fongicide grâce à ses observations et l’appui d’un OAD, qui lui avait confirmé que le T1 n’était pas nécessaire dans les conditions de l’année. Ses orges étaient très saines et avaient été protégées avec une seule intervention fongicide au stade DFE (Elatus Era). La protection des blés avec cette même spécialité fongicide avait également bien fonctionné avec des feuilles indemnes de maladies au début de l’épiaison. La récolte s’annonçait sous de bons augures sous réserve des conditions climatiques au moment de la floraison et par la suite. Pour 2022, son raisonnement de la protection fongicide s’appuiera à nouveau sur les indications fournies par l’OAD sur céréales.

Aude

         

12 avril 2021

Il ne faut pas se laisser déborder par le développement des maladies

Thomas Bonnet est agriculteur céréalier dans le sud de la France. Sa stratégie de protection contre les maladies des céréales est basée sur l’observation afin d’anticiper l’arrivée des maladies et d’agir en préventif. Ainsi, en 2021, des foyers de rouille jaune observés au stade 3 nœuds sur ses blés l’ont conduit à réaliser un traitement fongicide avec une triazole à ½ dose. Une intervention qui lui a permis d’appliquer le T2, pilier de sa protection fongicide, dans les meilleures conditions. Il a fait le choix d’Elatus Era, un fongicide qu’il juge particulièrement efficace avec 2 matières actives dans un seul produit et avec une longue durée d’action (6 à 7 semaines). Ainsi, les feuilles restent vertes, la photosynthèse est améliorée pour préserver le potentiel de rendement.

22 juillet 2021

La maîtrise des rouilles sur les blés durs a permis d’atteindre la qualité requise

Pour la campagne 2021, la stratégie de protection de Thomas Bonnet sur ses blés, basée sur une intervention à ½ dose avec une triazole au stade 3 nœuds puis une application d’Elatus Era au stade DFE, a été gagnante. Les rouilles ont été bien maîtrisées et la qualité est au rendez-vous avec un bon poids spécifique et un bon taux de protéines, des critères particulièrement intéressants pour la commercialisation des blés durs.

Charente

         

13 avril 2021

J’ai fait le choix d’un fongicide à large spectre avec une longue durée d’action

Pour protéger ses céréales, Pierre-Louis Daniau a choisi Elatus Era un fongicide à large spectre et avec une longue persistance d’action. Il teste par ailleurs dans le cadre d’un vaste réseau d’expérimentation avec Syngenta, 270 modalités sur 9 hectares, différentes innovations afin d’exprimer tout le potentiel des céréales qu’il cultive. Il est particulièrement confiant dans les solutions génétiques avec le recours à des variétés tolérantes aux maladies mais aussi dans l’agronomie avec le développement sur l’exploitation du semis monograine généralisé depuis 2 ans sur l’exploitation.

Normandie

         

15 avril 2021

Je suis très vigilant sur la protection fongicide pour atteindre une qualité irréprochable

Christophe Couvé est un agriculteur céréalier, méthaniseur et éleveur. Pour l’alimentation de ses animaux, il se fixe pour objectif une qualité irréprochable de ses céréales qui sont stockées puis transformées à la ferme. Sa stratégie de protection est basée sur les observations et il est particulièrement attentif au positionnement du T2 qui est le traitement pivot pour maîtriser la septoriose et les rouilles. Pour l’avenir, il attend beaucoup des innovations génétiques avec des variétés toujours plus tolérantes aux maladies, mais aussi des biostimulants, autant de nouvelles pistes qu’il teste sur son exploitation dans le cadre du réseau Visio-Ferme.

    

28 août 2021

Mon programme fongicide a répondu à mes exigences de qualité

Chez Christophe Couvé, le complexe parasitaire septoriose/rouilles/fusarioses était bien présent à partir du mois de mai. Son programme fongicide basé sur l’application d’un fongicide Elatus Era au stade DFE lui a donné toute satisfaction avec des blés et des orges de très bonne qualité qui pourront ainsi être transformés en toute sécurité pour l’alimentation des bovins et des porcs de l’exploitation. Son objectif d’assurer la sécurité alimentaire de son cheptel avec une qualité sanitaire irréprochable a été atteint. Pour la campagne 2022, son programme pour protéger ses céréales sera identique.

*Le réseau d’expérimentation Visio-Ferme rassemble des agriculteurs volontaires et motivés par l’innovation pour tester en grandes parcelles de nouvelles solutions techniques
**DFE : Dernière feuille étalée