France

Vous êtes ici

Share page with AddThis

Rouille jaune

Rouille jaune
Puccinia striiformis

Maladies

La rouille jaune du blé apparaît d'abord par foyers très distincts de 1 à 2 m². Les symptômes apparaissent sur les feuilles et parfois sur les épis sous forme de petites pustules jaunes pulvérulentes alignées et groupées en stries suivant les nervures.
En savoir plus : Comment lutter contre les maladies des céréales ?

Cycle de développement

A l'automne, les premières contaminations sont dues à des spores (urédospores) provenant des repousses de céréales ou des graminées adventices infectées. Les premiers symptômes (pustules jaunes isolées) apparaissent.
Durant l'hiver, les foyers primaires progressent peu.
Avec le retour de conditions climatiques favorables, les spores contenues dans les pustules sont libérées et provoquent de nouvelles contaminations. Les cycles du champignon se succèdent, les foyers s'agrandissent et se multiplient ; la maladie atteint les différents étages foliaires et parfois l'épi.

Confusion possible

La rouille jaune du blé peut être confondue avec la rouille brune.

Facteurs favorables

Un temps frais et un ciel couvert (les spores sont très sensibles au rayonnement ultra-violet) favorisent le développement de la maladie tandis que des températures supérieures à 25°C freinent, voire stoppent la maladie. Les attaques de rouille l'année précédente favorisent la maladie.

Mesures prophylactiques

Variété : choisir une variété résistante.
Date des semis : éviter les semis précoces et denses.
Mesures agronomiques : détruire les repousses de céréales.