France

Vous êtes ici

Share page with AddThis

Puceron vert de l'artichaut

Puceron vert de l'artichaut
Capitophorus horni

Ravageurs

Cycle de développement

Ce puceron est confiné à l’artichaut.

Son cycle est incomplet : il n'y a pas d’alternance entre la reproduction asexuée (parthénogénétique) et la reproduction sexuée (œuf d’hiver).
Ce puceron était jadis probablement diécique (phase sexuée sur hôte primaire et phase asexuée sur artichaut).
Actuellement, aucune plante hôte n’est répertoriée pour cet insecte.
Sa population se maintient donc de façon parthénogénétique.

Capitophorus horni peut se rencontrer toute l'année sur artichaut, même en hiver.

Au printemps et en été, les formes ailées assurent la dispersion et la colonisation de l'ensemble des cultures sur de vastes étendues.

L’activité de vol est nettement bimodale : mi-mai à mi-août et mi-septembre à mi-octobre.

Le vol est parfois plus abondant à l’automne.

Dégâts

Les dégâts sont uniquement localisés sur la face inférieure des feuilles et dans les replis des nervures ; ils ne provoquent de déformations et ne s'installent jamais sur la tige ni le capitule.
Des populations de plus de 200 individus par pied affaiblissent considérablement les plantes avec, pour conséquence immédiate, une diminution de la taille et de la valeur des capitules récoltés.
En fin d'été, les populations peuvent être décimées suite à l'action d’ennemis naturels (champignons entomophthorales et hyménoptères parasitoïdes).

Mesures prophylactiques

- En fin d’hiver ou début du printemps, traiter si le seuil de 10 pucerons verts par feuille est atteint (moyenne de 6 feuilles sur 10 plantes).
- Laisser s’installer les auxiliaires gros consommateurs de pucerons au printemps et en été (chrysopes, coccinelles, syrphes, hyménoptères, punaises).
- Du printemps au début de l’automne, traiter si le seuil est dépassé en utilisant des insecticides respectueux de la faune auxiliaire.
- En fin d’automne, éviter l’extension des foyers.
- Après récolte, détruire au plus vite les parties aériennes pour éviter la dissémination.