France

Vous êtes ici

Share page with AddThis

Pourriture grise du melon

Pourriture grise du melon
Botrytis cinerea

Maladies

Des taches humides, brunes, concentriques se développent en bordure du limbe.

Des chancres humides s'initient parfois sur tiges à la faveur de blessures.

Des taches humides, à l'aspect de pourriture brune, se développent sur fruits, en particulier à partir de la cicatrice stylaire.
Une moisissure grise couvre ces altérations.

Cycle de développement

Le champignon se conserve dans le sol sur les débris végétaux et sur de nombreux hôtes alternatifs, plantes cultivées ou adventices.

Les conidies produites sur les tissus pourris sont disséminées par les vents ou par les pratiques culturales.

Facteurs favorables

Les ambiances humides, des températures comprises entre 17 et 23°C sont favorables au développement de la maladie.

Dégâts

Ce champignon est à craindre après une période de «forte charge» de fruits vers la fin de la récolte.

Mesures prophylactiques

- Choisir des parcelles bien drainées et ventées.
- Eviter de stresser les plantes.
- Maîtriser la fertilisation azotée : ni trop excessive (feuillage succulent très réceptif), ni trop faible (feuilles chlorotiques favorisant l’installation et l’expansion du Botrytis).
- Éviter la présence d’eau sur le feuillage.
- Aérer les abris pour réduire l’hygrométrie ambiante de la culture.
- Eliminer rapidement les débris végétaux.
- Réaliser des traitements fongicides en alternant des familles chimiques à modes d’action différents pour prévenir les risques de résistance.