France

Vous êtes ici

Share page with AddThis

Piérides

Piérides
Pieris brassicae et Pieris rapae

Ravageurs

Cycle de développement

Les piérides vivent sur des plantes-hôtes qui sont essentiellement des crucifères (chou-fleur, chou, navet), la capucine (Tropaeolum) et plus rarement le chou-rouge, le radis.
Leur cycle se réalise en 2 générations par an, quelquefois 3 dans les régions méridionales.
Les papillons, issus des chrysalides ayant hiverné, volent dès le début mai et pondent rapidement.

Les chenilles se développent puis se chrysalident en juin sur toutes sortes de supports (murs, toits, piquets).

Les papillons apparaissent en juillet-août et donnent naissance à la seconde génération beaucoup plus nuisible. Les chenilles se développent en juillet-août et se nymphosent en septembre. Les chrysalides hivernent.

Dégâts

Les dégâts sont essentiellement dus à la seconde génération (juillet-août) et peuvent être quelquefois importants.
Les chenilles de Pieris brassicae dévorent les feuilles des crucifères, ne laissant parfois que les grosses nervures des feuilles. Cette défoliation peut entraîner des pertes de plantes.
Pour Pieris rapae , les dégâts sont plus discrets mais tout aussi dommageables.
Leurs excréments, délayés par la pluie ou la rosée, s'accumulent dans la partie centrale du chou provoquant sa décomposition accompagnée d'une odeur nauséabonde.
Ces choux sont immangeables.
Contrairement à Mamestra brassicae (noctuelle du chou) qui attaque les feuilles du cœur de la plante, les piérides attaquent les feuilles dégagées.

Mesures prophylactiques

La lutte bbiologique est possible avec Apanteles (petite guêpe qui pond ses œufs dans les chenilles).

Intervenir suivant les Avertissements Agricoles.