France

Vous êtes ici

Share page with AddThis

Lecanine du cornouiller et de la vigne en arboriculture

Lecanine du cornouiller et de la vigne en arboriculture
Eulecanium corni (Bouché)

Ravageurs

Cycle de développement

Les jeunes larves se déplacent rapidement à la surface des plantes et peuvent être transportées par le vent à de grandes distances. Elles se fixent sur la face inférieure des feuilles, principalement le long des nervures.

La fécondité des femelles est de 1 500 à 2 000 oeufs.
Les femelles non fécondées ne produisent que des femelles. La femelle accumule ses oeufs pour les expulser pendant plusieurs jours entre la fin du mois de mai et le mois de juillet.
Elle meurt alors et sa carapace protège les oeufs pendant tout le développement embryonnaire.

L'incubation dure de 15 à 30 jours.
L'éclosion commence à la mi-juin. La première mue larvaire a lieu en août.

Les larves migrent alors vers les racines, les branches et le tronc pour hiverner.
Elles deviennent adultes en avril et émigrent vers les jeunes branches, les pousses et les jeunes feuilles.

Les mâles deviennent adultes quand les femelles subissent la deuxième mue.

Dégâts

En cas de forte attaque, les organes végétaux les plus touchés sont recouverts de miellat puis de fumagine.
Dans les cas extrèmes, cela peut conduire à un blocage de l'assimilation puis à une réduction de la croissance et de l'inducation florale.
Les fruits touchés par la fumagine sont dépréciés.

Mesures prophylactiques

Les traitements d'hiver ou en prédébourrement viennent assez facilement à bout de cette cochenille.

Cette cochenille possède de nombreux insectes parasites qui vivent à ses dépens comme la coccinelle à sept points... L'utilisation raisonnée des produits phytosanitaires est donc indispensable.

En cas de fortes infestations, il est recommandé d’effectuer des traitements d’hiver à base d’huiles.
D'autres traitements dirigés sur les foyers de migrations larvaires peuvent permettre en cours de saison de réduire fortement la population.