France

Vous êtes ici

Share page with AddThis

Chancre bactérien de la tomate

Chancre bactérien de la tomate
Clavibacter michiganensis ssp. michiganensis (Corynebacterium michiganense)

Maladies

Une ou quelques folioles d'une même feuille flétrissent et se dessèchent.
Ces symptômes se généralisent à l'ensemble de la feuille puis à une partie de la plante (partie supérieure) ou à toute la plante.
Ils sont irréversibles.
Les vaisseaux de la tige sont jaunes puis bruns. Des cavités sont observées entre la moelle et les vaisseaux.
En conditions très chaudes et très humides, des chancres sur tiges peuvent se développer sous forme de petites taches blanches, puis marron foncé, ainsi que des taches sur fruits avec l'aspect d'un œil d'oiseau.

Cycle de développement

La maladie se développe selon 2 phases : incubation et expression (flétrissement et dessèchement).
La phase d’incubation dure quelques semaines après la pénétration de la bactérie.
La bactérie pénètre par les blessures de taille et par les racines.
Elle se conserve dans le sol, les débris végétaux (tiges), sur divers matériels (goutteurs, pots...), sur les structures des abris, les outils, les semences ainsi que les tuteurs en bois et les composts.

Facteurs favorables

Cette bactérie se dissémine très facilement (souvent sur une ligne) par les opérations culturales (mains, outils, taille, effeuillage, récolte), la solution nutritive et l’arrosage par aspersion.
Les adventices de la famille des solanacées sont sensibles à cette bactérie. Elles constituent donc autant de «réservoirs» ou foyers d’infection.
Des températures comprises entre 18 et 28°C, une humidité relative supérieure à 80% et un apport excessif d’azote sont les conditions idéales pour son développement.