Vous êtes ici

Share page with AddThis

Cash Impact, vérification des faits

Syngenta
01.03.2018

Suite à la diffusion de l’émission Cash Impact le 27 février 2018, nous proposons une vérification de certains faits importants.

 

  1. Statut du metalaxyl en Europe
    L’affirmation que le métalaxyl est une substance active interdite est totalement dénuée de fondement, la vérité est que le metalaxyl est autorisé au niveau européen jusqu’en 2023. Par ailleurs il n’est pas classé CMR.
    http://ec.europa.eu/food/plant/pesticides/eu-pesticides-database/public/?event=activesubstance.detail&language=EN&selectedID=1554
     
  2. Etude Inserm
    En 2014, l’analyse de 21 études sur le sujet conclut à l’absence de relation de cause à effet entre anomalies de développement durant la grossesse et exposition à l’atrazine ou à ses métabolites : 
    «Compte tenu de la qualité médiocre des données et de l'absence de résultats robustes d'une étude à l'autre, il n'est pas justifié de tirer des conclusions sur un lien de causalité entre l'exposition à l’atrazine et un impact défavorable sur la grossesse. » (https://www.ncbi.nlm.nih.gov/pmc/articles/PMC4265844/ …)
     
  3. Restrictions sur l’eau du robinet dans la commune de Moriers
    Les affirmations que l’atrazine ou ses métabolites serait responsable des mesures d’interdiction de l’eau de boisson sur la commune de Moriers sont donc totalement dénuées de fondement. La principale cause de restriction de l’usage de l’eau de boisson est un dépassement persistant de la norme nitrate de 50 mg/l.
     
  4. Rapport préliminaire de l’Agence Américaine pour la Protection de l’Environnement (EPA)
    Cette révision intervient dans le cadre de la ré-homologation du produit. C’est un processus encore en cours dont les conclusions restent à confirmer à ce jour. Syngenta a fourni des commentaires dans ce cadre.
     
  5. Rapport européen affirmant que l’atrazine est perturbateur endocrinien
    Ce rapport publié apparemment en 2007 ne peut pas être pris en compte puisque les critères de définition des perturbateurs endocriniens ont été votés au niveau européen en 2017. Malgré nos demandes, l’équipe de production ne nous a pas communiqué de copie de ce rapport mentionné par Mme Lucet.

    Concernant les travaux de M.Hayes relatifs à l’impact de l’atrazine sur le système hormonal des grenouilles, ce dernier a refusé de partager ses données et a démissionné du groupe de travail. Par ailleurs, les agences scientifiques n’ont pas réussi à reproduire ses résultats.
     

  6. Exportation d’atrazine vers des pays tiers
    Tous les échanges de produits à base d'atrazine sont encadrés par la Convention de Rotterdam et la réglementation de l'ECHA (l'agence européenne qui met en œuvre la législation de l'UE sur les produits chimiques). En France un seul site Syngenta formule des produits à base d’atrazine.
     
  7. Recyclage des bidons Syngenta en Ukraine
    En Ukraine, notre groupe est sous contrat avec le Centre Ukrainien de Gestion des Déchets (Ukrainian Center for Waste Management) jusqu’au mois de mai 2018. Un appel d’offre publique est en cours pour renouveler cette prestation de service. Syngenta est fortement impliqué dans l’amélioration continue, auprès de toutes les parties prenantes, des conditions de retraitement de ses produits et emballages.