Mildiou de la vigne

Plasmopara viticola

Maladies

Sur feuilles

Des plages légèrement décolorées puis progressivement jaunes à contours estompés apparaissent. Elles sont appelées « tâches d'huile ». Par temps humide, les tâches sur la face inférieure des feuilles se couvrent d'un duvet blanc constitué par les conidiophores et les conidies du parasite. En arrière saison, les tâches sont petites, nombreuses et d'aspect polyglonal, limitées aux petites nervures (faciès « point de tapisserie ») et de différentes couleurs ; c'est le mildiou mosaïque.

Sur inflorescences et jeunes grappes

Les inflorescences atteintes présentent des déformations en forme de « s » , la rafle prend une coloration rouge brunâtre et se déforme en crosse. En conditions humides, les jeunes grains se couvrent de fructifications blanches (faciès rot gris).

Sur grappes

Des attaques plus tardives produisent le faciès rot brun. Les baies présentent des marbrures brunes ou violacées, partant du pédicelle, ainsi qu'une zone déprimée (faciès « coup de pouce »). La grappe reste sensible jusqu'à la véraison.

Sur les rameaux

Les symptômes sont généralement observés tôt en saison. La zone atteinte est de couleur rougeâtre puis brune. En conditions humides, elle se couvre de fructifications. Les symptômes les plus graves sont l'apparition de crevasses longitudinales, voire le dessèchement des rameaux. En savoir plus : Voir le dossier Mildiou de la vigne, une maladie majeure