Vous êtes ici

Share page with AddThis

Comment les plantes se défendent-elles naturellement ?

Vigne
27.01.2017
Mécanismes de défenses des plantes

Soumises à des agressions de pathogènes, les plantes se défendent via des barrières physiques ou chimiques.

1 - Les barrières physiques

> Le pathogène attaque la plante.
Un pathogène attaque une plante

> En réponse, elle renforce sa cuticule.
Contre le pathogène la plante renforce sa cuticule

> Le pathogène est alors bloqué. Il ne peut plus pénétrer dans la plante.
Le renfort de cuticule de la plante bloque le pathogène

> Autre stratégie développée par la plante, celle de la terre brûlée.
Le pathogène réussit à pénétrer dans la cellule mais elle se détruit pour bloquer sa progression.
Mécanisme de défense d'une plante : la terre brulée

2 - Les défenses chimiques

> Le pathogène attaque la plante.
Vue d'un pathogène qui attaque une plante

> La plante dispose naturellement de substances toxiques pour les pathogènes et en produit de nouvelles lors d’une attaque.
Substances toxiques produites par la plante contre les pathogènes

> Des molécules enzymatiques dégradent la membrane du pathogène, d’autres molécules ont action fongitoxique. L’attaque du pathogène est bloquée.
Molécules enzymatiques de la plante à action fongitoxique

Pour en savoir plus sur les mécanismes de défenses des plantes, consultez les articles suivants :
Les défenses naturelles, armes secrètes des plantes
Comment une plante attaquée se défend-elle ?