Vous êtes ici

Share page with AddThis

Très bon accueil dans les vignobles pour Bastid et Blason

Vigne
12.10.2017
Contrôle qualité vignoble

Les biocontrôles Bastid et Blason ont suscité un vif intérêt. Retour sur la campagne 2017 avec les ingénieurs Syngenta.

En régions

 

 

National

Biocontrôles : entrée réussie pour Bastid et Blason

Bastid et Blason ont été utilisés contre le mildiou et l’oïdium de la vigne avec un vif intérêt. Rencontre avec JB Drouillard.

Quel est le bilan de cette première année d’utilisation ?

Portrait Jean-Baptiste Drouillard, expert technique vigneLes biocontrôles Bastid et Blason ont été utilisés dans tous les vignobles avec un intérêt très marqué dans certains vignobles comme le Bordelais pour cette nouvelle approche de protection contre le mildiou et l’oïdium. Cette première année d’utilisation est un succès à la hauteur de sorties de spécialités plus conventionnelles. Au-delà des utilisations de Bastid et Blason, nous avons eu beaucoup de demandes d’informations, de réunions, de formations, en provenance de toute la filière sur cette nouvelle approche de protection qui séduit et suscite encore de nombreuses questions.

Quel a été le positionnement de Bastid et Blason ?

Comme nous l’avions recommandé, Bastid et Blason ont été positionnés principalement en pré-floraison ou après la nouaison (quelques applications en encadrement de floraison), avec pour principaux partenaires du cuivre et du soufre mais aussi une large palette de fongicides de contact et pénétrants. Ils ont permis de baisser les doses des partenaires associés d’au moins de 30 % des doses homologuées ou des doses usuelles d’utilisation pour des produits comme le cuivre ou le soufre.

Quels sont les enseignements de cette première campagne ?

Les retours du terrain sont très positifs, comme en témoignent les ingénieurs conseil culture Syngenta dans les différents vignobles (voir ci-dessus). Le bilan technique est très satisfaisant avec des utilisations pour une lutte mixte mildiou et oïdium. Les retours sur les performances oïdium ont confirmé les bons résultats de 2016. Sur mildiou, malgré la faible pression de cette année, nous avons pu montrer dans des essais en contamination artificielle l’efficacité intrinsèque de cette solution. Il faudra affiner ces résultats sur le terrain dans une année avec une pression parasitaire plus forte.

Pour 2018, nos recommandations restent les mêmes pour les biocontrôles Bastid et Blason qui devraient séduire de nouveaux vignerons soucieux de renouveler leurs pratiques et d’utiliser autant que possible des produits d’origine naturelle pour protéger leur vignoble.