France

Vous êtes ici

Le scarabée japonais pourrait coloniser le vignoble français

Vigne
06.07.2022
Le scarabée japonais pourrait coloniser le vignoble français

Organisme de quarantaine prioritaire, le scarabée japonais peut provoquer une défoliation importante des ceps.

Il fait 1 cm de long avec une tête et un thorax vert métallique, possède des élytres brun cuivre et se distingue des autres hannetons par la présence de touffes de soies blanches sur le pourtour de l’abdomen et sur la face dorsale du dernier segment abdominal. Le scarabée japonais (Popillia japonica) est désormais susceptible de coloniser le vignoble français, alerte l’institut de la vigne et du vin (IFV). Au stade adulte, les scarabées colonisent les parties aériennes et dévorent les tissus, entre les nervures foliaires : il ne reste qu’un squelette de feuille à l’aspect de dentelle. Les ceps peuvent ainsi être fortement défoliés, ce qui provoque une sous-maturité marquée sur la récolte et des défauts de mise en réserve dans les bois. Les conséquences peuvent être plus graves pour les jeunes plants ou dans le cas d’attaques répétées sur plusieurs millésimes consécutifs. Du fait de sa nuisibilité importante, le scarabée japonais est classé comme organisme de quarantaine prioritaire au sein de l’Union européenne. L’IFV rappelle qu’en cas de découverte ou même de simple suspicion, il faut prendre contact sans délai avec le Service régional de l’alimentation (SRAL) de la Direction régionale de l’alimentation de l’agriculture et de la forêt (DRAAF).