France

Vous êtes ici

Gel et vigne : attendre quelques jours pour estimer les dégâts

Vigne
14.04.2022
Gel et vigne : attendre quelques jours pour estimer les dégâts

Malgré les précautions mises en place, le gel a pu entraîner des dégâts dans les vignobles. S’ils existent, ces derniers seront visibles cette semaine.

Les températures sont largement descendues sous les zéro degrés dans bon nombre de régions, dans les nuits du 3, 4 et 5 et 10 avril. Particulièrement touchés : les vignes et les vergers. Les dégâts, s’il y en a, seront visibles dans les jours à venir. La végétation semblait moins en avance que l’an passé : les viticulteurs espèrent donc que les bourgeons non débourrés n’auront pas été atteints. Beaucoup d’exploitants avaient opté pour une taille tardive, espérant ainsi ralentir la sortie de la végétation. Pour les bourgeons touchés superficiellement, la vigne devrait repartir : contrairement à ceux touchés au cœur. Cette année encore, aucun cépage ne semble avoir été épargné et il est fort à parier que sur un même rang, certains ceps seront touchés et d’autres non. D’ores et déjà, le premier ministre Jean Castex a, le 6 avril, annoncé un fonds d’aide d’urgence pour un montant de 20 millions d’euros et l’activation du fonds national des calamités agricoles.