France

Vous êtes ici

Sur vigne, gérer les résistances aux produits de protection des plantes

Vigne
23.06.2020
Vigne en stade de nouaison

La gestion des résistances passe par une alternance des méthodes de lutte au cours de la campagne.

Le retour de fortes chaleurs et d’une accalmie sur le front des pluies devraient marquer une pause dans l’extension des maladies sur vigne, très présentes cette année. En cas de suspicions de résistance des champignons aux produits de protection des plantes, il est vivement conseillé d’alerter les instances locales. La chambre d’agriculture de Charente-Maritime met par exemple en place un service d’analyse gratuit, en laboratoire, pour identifier d’éventuelles souches de mildiou ou d’érigéron résistantes. Pour limiter au mieux l’extension de ces dernières, l’enjeu est de multiplier les pratiques en alternant l’agronomie, la prophylaxie, le recours aux auxiliaires, l’utilisation de doses adaptées, en associant, si possible, plusieurs modes d’action au sein d’une même application, et en diversifiant les modes d’action dans le temps.