France

Vous êtes ici

Sur vigne, surveillez les cicadelles vertes

Vigne
21.07.2020
Cicadelle verte

Les larves de cicadelles vertes sont à l’origine de grillures sur la vigne.

Les larves de cicadelles vertes sont responsables des grillures observées sur vigne : sur cépages rouges, il s’agit de rougissements ; sur cépages blancs, de jaunissements délimités par les nervures. Ces colorations partent du bord de la feuille et progressent vers le centre. Les parties colorées peuvent ensuite se dessécher. Les larves s’observent sur la face inférieure des feuilles. Elles peuvent être blanches, roses ou vertes et se déplacent en crabe, de manière rapide. Contrairement aux larves de cicadelles de la flavescence dorée, elles ne sautent pas. Cinq stades larvaires se succèdent : le premier mesure à peine 1 mm ; le dernier, 3 mm. Les observations de ces derniers jours montrent une progression des populations. Pour rappel, le seuil de nuisibilité se situe à 100 larves pour 100 feuilles observées. La surveillance doit être centrée sur les populations larvaires, à l’origine des dégâts.

 

03/06/2020
Sur vigne, quelques cicadelles sont déjà repérées
Les vignes sont sensibles à deux familles de cicadelles : la verte et la flavescence dorée.
La vigne peut héberger deux types de cicadelles : la verte et la flavescence dorée. Les larves de la cicadelle verte sont d’abord blanches. Elles passent par cinq stades larvaires en 3 à 4 semaines avant de devenir adultes. Les larves se déplacent en crabe sur la face inférieure des feuilles en piquant les nervures pour se nourrir de sève. Une saison viticole peut voir se succéder jusqu’à quatre générations : la nuisibilité de la première est généralement faible.
Contrairement aux cicadelles vertes, les cicadelles de la flavescence dorée ne font qu’une génération par an. Après l’éclosion, cinq stades larvaires se succèdent durant 5 à 8 semaines, avant l’apparition des adultes. Les larves, reconnaissables aux deux points noirs au bout de l’abdomen, se nourrissent préférentiellement sur les pampres à la base du tronc ou sur les feuilles inférieures. Leur nuisibilité est indirecte car elles peuvent être vectrices du phytoplasme responsable de la flavescence dorée. Dans les Pays de la Loire, la lutte contre ce ravageur est obligatoire par arrêté préfectoral. Pour cette année, il est paru le 27 mai 2020.

Découvrez les solutions Syngenta :
> Karate® Xflow
> Karate Zeon®
> Kusti®