Vous êtes ici

Share page with AddThis

Protéger la vigne du botrytis pour préserver la future récolte

Vigne
11.06.2018
Symptomes de botrytis sur grappe de raisin en 2018

La récolte s’annonce généreuse, mais les conditions météo sont favorables au botrytis. Protégez les vignes dès le stade A*.

Une météo favorable à la pousse de la vigne et au botrytis !

Les pluies et orages du mois de mai et juin ont favorisé le développement des maladies, du mildiou notamment mais à l’approche de la nouaison, les vignerons craignent l’arrivée du botrytis dans de nombreux vignobles. « Le développement de la vigne est très rapide, la charge dans les parcelles est importante avec beaucoup de grappes et de belles grappes. Et le climat est très propice au développement du botrytis ce qui inquiète les vignerons » souligne Bernard Noye, ingénieur conseil Syngenta en Champagne. Une situation qui concerne également cette campagne les vignobles du sud-est, « la floraison s’est bien passée, mais, avec les pluies récurrentes, les capuchons floraux sont collés dans la grappe, or le botrytis aime bien les organes sénescents. C’est un terrain très favorable au développement du botrytis en particulier sur des cépages sensibles comme le chardonnay » souligne Jean Litoux, ingénieur conseil Syngenta dans cette région. Et, dans les parcelles touchées par les épisodes de grêle, les parties blessées ou mortes créent un contexte favorable pour le botrytis.

La protection botrytis au stade A est déterminante

En complément de la prophylaxie qui est indispensable (effeuillage à la nouaison notamment), une ou deux interventions seront nécessaires cette année pour maîtriser le botrytis et protéger une récolte qui s’annonce généreuse. « La première intervention botrytis du stade A (chute des capuchons floraux) à la nouaison est très importante car c’est la période la plus critique » souligne Gilles Robert, ingénieur conseil Syngenta en Nouvelle Aquitaine, « avant une deuxième intervention qui sera à positionner juste après la fermeture de la grappe ».
Pour la première application, sont recommandées les spécialités GEOXE® WG et SWITCH® à base de fludioxonil, seule matière active contre le botrytis qui ne fait pas l’objet de résistance spécifique.
Dans toutes les régions, l’enjeu rendement est majeur. Une protection botrytis adaptée permet de préserver la future récolte.

*Stade A : chute des capuchons floraux.