Vous êtes ici

Share page with AddThis

Face au risque mildiou, tenez-vous prêts pour protéger la vigne

Vigne
20.04.2018
Symptôme de taches de mildiou sur feuille de vigne

Les stades de la vigne évoluent, les conditions climatiques sont favorables, la vigilance s’impose face au risque mildiou.

Conditions favorables au développement du mildiou

« Dans les vignobles du sud de la France, mi-avril, la maturité des œufs d’hiver était effective dans la plupart des situations et pour les vignobles de la moitié nord, il s’agit d’une question de jours » observe Jean-Baptiste Drouillard, expert technique vigne chez Syngenta. Cette maturité des œufs très précoce liée aux fortes pluviométries observées dans tous les vignobles est le 1er clignotant qui doit alerter les vignerons car si les conditions sont favorables par ailleurs, elle va permettre les contaminations primaires dont les premières taches confirmeront le risque mildiou. « Or, les autres critères nécessaires au développement de ces contaminations sont ou risquent d’être réunies très prochainement, à savoir un stade de la vigne réceptif (1 à 2 feuilles étalées), une température moyenne supérieure à 11° et une pluie contaminatrice de plus de 5 millimètres » ajoute Jean-Baptiste Drouillard. Par ailleurs, les épisodes pluvieux associés à des températures élevées vont raccourcir les cycles du mildiou. Le début de la protection sera déterminant pour protéger efficacement la vigne.

Positionner le 1er traitement mildiou au bon moment

Si le risque mildiou se confirme, pour éviter que cette maladie majeure ne s’installe, il est recommandé de réaliser la première intervention au plus proche de la pluie contaminatrice. « Nous conseillons de commencer la protection avec un produit robuste à base de méfénoxam®* (Eperon® Pépite®, Ridgold® F, Ridomil Gold® MZ). Outre leur efficacité, ces spécialités présentent l’avantage d’être à l’abri du lessivage en 30 minutes et d’être systémiques avec une durée d’action de 12-14 jours, deux atouts majeurs en début de protection, à un stade où la vigne est en pleine pousse et en particulier cette année » souligne Jean-Baptiste Drouillard.  
Pour la suite de la protection mildiou, les solutions fongicides à base de mandipropamid (Amphore® F Pépite® et Ampexio®/Revoluxio®) ou les nouvelles solutions de biocontrôles Redeli™ et Bastid®/Blason® pourront prendre le relais pour une protection efficace de la vigne. À suivre…

*nom de marque de la matière active métlaxyl-M.