Vous êtes ici

Share page with AddThis

Drosophila suzukii : comment limiter l’extension des foyers ?

Vigne
23.01.2015
Parcelle de vigne

Prophylaxie, vendanges précoces, tri et mesures œnologiques sont à mettre en œuvre.

Objectif : stopper le développement de bactéries indésirables

Il est recommandé de mettre en place des mesures prophylactiques simples consistant au vignoble à limiter la vigueur de la vigne ou encore effeuiller la zone fructifère, puis à éliminer les grappes atteintes par tri manuel et à les évacuer des parcelles au moment de la récolte. Il peut également être judicieux de vendanger plus tôt et si nécessaire d’intervenir en vinification en augmentant les doses de soufre ou encore en levurant plus rapidement, l’objectif étant de stopper le développement de bactéries indésirables.

Aucun insecticide n’est à ce jour spécifiquement homologué pour lutter contre cette drosophile sur vigne et la lutte insecticide est difficile compte tenu de la rapidité de reproduction de cette drosophile et de sa mobilité. La lutte chimique est possible en revanche contre les drosophiles communes avec Karaté Zéon jusqu’à 7 jours avant la récolte.

Lire l'article : Drosophila suzukii : la mouche qui inquiète les vignerons

Antoine Schmitt, vigneron en Alsace, témoigne

Au cours de la dernière semaine d’août 2014, à la faveur de journées chaudes avec un ciel couvert, j’ai pu observer sur des parcelles de Pinot Noir des baies creuses à l’intérieur desquelles on distinguait des larves. Vu de l’extérieur, les grappes semblaient saines ce qui laisse penser qu’il s’agissait de Drosophila suzukii. Nous faisons tous les ans un tri manuel, mais cette année nous avons dû être beaucoup plus vigilants du fait que cette drosophile colorait les baies d’une couleur légèrement marron, ce qui rendait la distinction un peu plus compliquée.