France

Vous êtes ici

Sur tournesol, pucerons et auxiliaires très actifs

Tournesol
15.07.2021
Tournesol crispé lié à une attaque de pucerons

Pucerons et auxiliaires sont actuellement présents dans les tournesols : l’observation est donc indispensable avant d’intervenir.

Même si les conditions actuelles sont relativement favorables à l’activité des pucerons, elles le sont aussi pour les auxiliaires comme les syrphes, les chrysopes ou les coccinelles. Tant que le stade « bouton étoilé » (E1) des tournesols n’est pas atteint, la surveillance est de mise. La croissance des plantes étant active, elles devraient vite sortir de la période de risque vis-à-vis des ravageurs. Les pucerons verts du prunier sont difficiles à repérer du fait de leur petite taille et de leur couleur, comparable à celle des feuilles du tournesol. Sans compter qu’ils se cachent sous la face inférieure des feuilles et au cœur du bouton floral, là où l’observation est plus délicate. Le seuil de risque est fixé à « 10 % de plantes présentant des signes de crispation ».

08/06/2021
Tournesols crispés ? Les pucerons sont là !
Sur tournesol, les pucerons sont difficiles à observer. Des feuilles crispées signalent leur présence.
Les tournesols sont sensibles aux attaques des pucerons, du stade 2 feuilles jusqu’au stade bouton étoilé (E1). Le seuil est fixé à « 10 % de plantes présentant des signes de crispation ». Une observation tous les 3 à 4 jours permet de repérer une éventuelle évolution rapide des symptômes. Les pucerons verts du prunier sont les plus fréquents sur tournesol. Mais ils restent difficiles à observer. Très petits, de couleur proche de celle du feuillage, ils se cachent sous la face inférieure des feuilles, au cœur du bouton floral. Ce sont eux qui provoquent les signes de crispation. Les pucerons noirs de la fève peuvent également être observés, mais eux, ne provoquent aucune crispation de feuilles.

Découvrir les solutions Syngenta : 
Karate® K