France

Vous êtes ici

Irrigation du tournesol, pas avant le stade « bouton »

Tournesol
14.06.2022
Irriguer le tournesol, une stratégie gagnante

L’apport d’eau sur tournesol peut s’avérer utile mais attention à ne pas intervenir trop tôt.

Un tour de plaine dans les grandes zones de production du tournesol révèle que les cultures sont actuellement à des stades très variés. Les semis les plus tardifs ou les re-semis atteignent à peine quelques paires de feuilles tandis que les plus précoces sont déjà au stade début floraison. Dans ces parcelles, les premiers boutons apparaissent. Si les pluies ont arrosé bon nombre de départements, les quantités reçues sont, elles, très disparates. Depuis leur implantation, les tournesols souffrent du manque d’eau. Aussi, il peut être tentant pour les irrigants d’appliquer un tour d’eau. Mais attention, intervenir trop tôt peut être contre-productif en favorisant un développement exubérant de surface foliaire. Si les restrictions, voire les interdictions, d’irrigation se mettaient en place, il serait alors difficile de préserver cette végétation. Laisser les plantes s’endurcir en limitant la surface foliaire peut être une bonne stratégie pour la maintenir plus facilement par la suite. L’institut technique Terres Inovia conseille d’apporter 30 à 40 mm d’eau au début de la floraison pour permettre une poursuite du développement dans de bonnes conditions.