No media available
Choisir SY Arco pour réussir son tournesol en dérobé - Syngenta
France

Vous êtes ici

Choisir SY Arco pour réussir son tournesol en dérobé

Tournesol
11.04.2022
Choisir SY Arco pour réussir son tournesol en dérobé.

Avec un prix des graines très élevé, la culture du tournesol peut s’avérer un choix payant.

La rentabilité du tournesol en dérobé sécurisée par des cours élevés

La culture du tournesol en dérobé n’est pas une pratique nouvelle. Plutôt marginale et réservée aux situations sécurisées par une irrigation, cette pratique pourrait concerner plus de surfaces en 2022 avec un marché très dynamique et des cours au plus haut depuis des mois.  « Avec un prix du tournesol à plus de 800 euros la tonne pour la récolte 2022 (cours au 6.04/2022), le rendement minimum pour couvrir les charges opérationnelles se situe aux environs de 5 q/ha. La rentabilité du tournesol en dérobé se présente donc comme un objectif facilement atteignable pour la campagne à venir avec des variétés et un itinéraire technique adaptés » observe Sylvain Lascabettes, responsable marketing oléagineux chez Syngenta.
La culture du tournesol en dérobé consiste à implanter cette culture après la récolte d’espèces comme l’orge d’hiver, le colza, le pois ou encore l’ail. Elle est envisageable en particulier dans des régions comme les Charentes, le sud des Deux-Sèvres, mais surtout le Sud-Ouest, la bordure méditerranéenne et la vallée du Rhône où les sommes de températures exigées pour la culture d’un tournesol en dérobé pourront être satisfaites avec une variété adaptée et des semis tardifs sur les mois de juin et juillet.

Privilégier des variétés très précoces comme SY Arco

Pour réussir une culture du tournesol, il est essentiel de sécuriser son semis avec des variétés à cycle court, dont les besoins en sommes de température sont compris entre 1400° et 1500 °.
« Le tournesol oléique SY Arco qui présente un cycle précoce à floraison et très précoce à maturité possède tous les atouts pour sécuriser la production d’un tournesol cultivé en dérobé » observe Sylvain Lascabettes. Dans une zone de production comme le sud-ouest, pour un semis au 15 juin, la précocité de cette variété permet d’envisager une récolte au plus tard fin octobre, date limite pour éviter le risque de maladies de fin de cycle et des frais de séchage trop importants.
Doté d’une excellente vigueur de départ, le tournesol SY Arco s’installe rapidement et sa tolérance aux 9 races de mildiou et sa très faible sensibilité au verticillium sont un gage de sécurité quant aux principales maladies et permettent ainsi de limiter les interventions phytosanitaires au désherbage.


Raisonner le désherbage selon le précédent

  • Précédent orge (particulièrement bien adapté à la double culture du tournesol) : le désherbage des repousses est incontournable en rattrapage ou en prélevée.
  • Précédent pois : le binage reste la meilleure solution pour contrôler les repousses.

Sécuriser l’implantation du tournesol en irriguant

Compte tenu de la période d’implantation en juin, période souvent sèche, pour assurer une levée homogène, un tour d’eau 3 jours après le semis est souvent nécessaire s’il ne pleut pas significativement (15 mm) pour s’assurer d’une levée homogène.
Par la suite, une conduite "type" en double culture nécessite, en général, 2 à 3 tours d’eau de 30 à 40 mm chacun dans le Sud-ouest et 2 à 4 tours d’eau en bordure méditerranéenne (hors irrigation pour la levée).
« Le contexte marché du tournesol est particulièrement favorable en 2022 pour mettre en place une culture du tournesol en dérobé et le tournesol oléique SY Arco apparaît comme une variété bien adaptée pour les producteurs qui l’envisagent » résume Sylvain Lascabettes.

Date limite pour une récolte au 15 octobre à 13 % d’humidité