Vous êtes ici

Share page with AddThis

Évaluer la nuisibilité du phoma et du phomopsis sur tournesol

Tournesol
27.03.2015

Le phoma et le phomopsis sont deux maladies dont les pertes peuvent atteindre 30 à 50 % du rendement dans les cas les plus sévères.

En situation à risque, une intervention au stade limite passage de tracteur avec Ortiva Top permet de gagner 3 à 4 quintaux/ha voire même plus de 6 quintaux/ha en association avec du bore.

 

Phomopsis, la maladie la plus redoutée

Phomopsis du tournesolLe phomopsis est une maladie particulièrement redoutée dans les régions sud-ouest et centre-ouest où le tournesol revient régulièrement dans la rotation. Sa nuisibilité est variable selon le niveau des attaques : de 1 à 3 quintaux/ha dans le cas de tâches non-encerclantes et de 6 à 12 quintaux/ha si la fréquence de tiges avec tâches encerclantes est élevée. La teneur en huile peut être aussi impactée significativement.

 

Phoma, - 30 à - 50 % de rendement en cas d’attaque au collet

Phoma du tournesolLa nuisibilité du phoma a évolué depuis le début des années 90 car cette maladie affecte le collet des plantes, ce qui entraîne un dessèchement précoce de la plante (complexe pieds secs). Dans cette situation, les pertes sont sévères avec une chute du rendement de 30 à 50 %. Les lésions sur feuilles et les taches noires sont moins pénalisantes entraînant des pertes de 2 à 6 quintaux/ha.

Prévenir les attaques en situation à risque avec Ortiva Top

En complément de la tolérance variétale et pour les situations à risque (voir encadré), les attaques de phoma et phomopsis peuvent être contenues par un traitement préventif et curatif avec Ortiva Top au stade limite passage tracteur (du début de l’initiation florale au stade bouton étoilé) à la dose de 0,75 l/ha.
« Les résultats sur 3 campagnes (2011-2013) démontrent que cette intervention est rentable », observe Arnaud Sourdin, expert technique oléagineux chez Syngenta, « +3,4 quintaux/ha par rapport au témoin non traité sur 61 situations comparatives et même + 6 quintaux/ha en association avec du bore sur 11 situations comparatives » ajoute-t-il. En effet, à cette période, les besoins du tournesol en bore sont importants (environ 400 g/ha) et l’association Otiva Top + bore est gagnante, « en particulier sur les parcelles à fort potentiel qui valorisent encore mieux cette intervention » précise Arnaud Sourdin.
Des gains de rendement sont également observés sur les variétés présentant un bon profil maladies PS à TPS.

Les situations à risque
• Variétés sensibles : il existe un classement des variétés pour la sensibilité au phomopsis mais pas au phoma.
• Zones de production avec des rotations courtes. 
• Sols profonds.
• Température supérieure à 25 °C. 
• Forte hygrométrie.
 

Recommandation
Tenir compte de l’historique de la parcelle, de son potentiel et se référer aux Bulletins de Santé du Végétal.