Vous êtes ici

Share page with AddThis

Récolter au bon stade pour un rendement maximum

Tournesol
06.09.2016
Moissonneuse batteuse pour la récolte du tournesol

La récolte optimale du tournesol se situe entre 9 et 14 % d’humidité du grain.

Ce stade permet de valoriser le potentiel variétal du tournesol et pour d'obtenir un rendement maximum.

Trop tôt, c’est plus d’impuretés et plus de séchage

Récolter le tournesol lorsque la teneur en eau des graines est supérieure à 15 % d’humidité augmente le taux d’impuretés et les frais de séchage. Le battage est plus difficile et la vitesse de récolte plus lente.

Trop tard, le risque de verse et d’égrenage augmente

Si la récolte est trop tardive, les pertes dues à la verse et à l’égrenage peuvent être importantes. Dix grains au sol par m2 correspondent à une perte de un quintal par hectare. Or 10 grains au sol par m2 correspondent à 1 quintal perdu à l’hectare ! Le réglage du batteur est donc essentiel pour un égrenage complet et des capitules entiers. Si le batteur est trop serré ou trop rapide, les capitules peuvent être fragmentés, ce qui augmente les impuretés et l’humidité.

Quel est le bon taux d’humidité ?

  • De 15 à 20 % d’humidité : récolte trop précoce.
  • De 11 à 14 % d’humidité : récolte souhaitable.
  • De 9 à 11 % d’humidité : récolte encore possible.
  • De 6 à 9 % d’humidité : pertes importantes.
Reconnaître le stade optimal de récolte du tournesol 
Les feuilles supérieures ont encore du « vert », le dos du capitule n’est pas totalement marron. Il reste au centre, une partie jaune. Les bractées autour du capitule sont brunes. Les fleurons se détachent tout seul. Les tiges (non malades) passent du jaune au beige-brun clair.