France

Vous êtes ici

Faux-semis, ne pas tarder

Terres de progrès
30.08.2022

La technique du faux-semis a fait ses preuves pour réduire le stock de semences adventices.

Pour être efficaces, les faux-semis doivent être réalisés sur des sols frais, ce qui permet de faire lever une partie de la dormance des graines d’adventices. Pas évident cette année quand les périodes de fortes chaleurs et de sécheresse s’enchaînent. Ce travail du sol doit rester superficiel et ne pas dépasser 5 cm de profondeur. L’enjeu : réduire le stock de semences d’adventices. Pour favoriser leur levée, l’idée est de créer des conditions favorables à leur germination en émiettant un maximum l’horizon travaillé. En créant un lit de semences fin, le contact graine/sol est amélioré, ce qui favorise l’augmentation de la température de la graine et le transfert de l’humidité du sol vers celle-ci. Au plus tard, cette intervention doit être réalisée trois semaines avant le semis de la culture principale. Il reste donc encore un peu de temps pour agir mais il ne faut pas tarder.