France

Vous êtes ici

Essais de désherbage maïs à Colmar : les résultats

Terres de progrès
20.07.2020
Test de solutions de désherbage sur maïs - pôle Terres de Progrès près de Colmar

Le pôle Terres de Progrès près de Colmar a testé des solutions de désherbage sur maïs. Les résultats.

Accompagner les nouvelles recommandations d’usage du S-métolachlore

Un des objectifs de Syngenta sur le pôle Terres de Progrès dédié au maïs à proximité de Colmar en Alsace était d’accompagner ses nouvelles recommandations d’usage des herbicides à base de S-métolachlore (Camix®, Dual Gold Safeneur®) avec une dose maximum conseillée de 1 000 g/ha/an et une non-utilisation de ces herbicides sur les périmètres d’alimentation de captage prioritaires et zones sensibles. « Afin de préserver la qualité de l’eau en limitant de possibles transferts, Syngenta a en effet souhaité aller au-delà de la réglementation en diminuant les doses de S-métolachlore et en adaptant si nécessaire les stratégies de désherbage chimique et/ou mécanique » explique Sébastien Mille, ingénieur solutions agro-écologiques chez Syngenta. Syngenta a d’ailleurs développé un outil cartographique en ligne appelé Quali’Cible qui informe sur les recommandations d’emploi à respecter pour le S-métolachlore. En pratique, dans les essais, cela s’est traduit par une dose maximale de 2,5 l/ha pour une spécialité comme Camix.

Intervenir à un stade jeune pour maîtriser les graminées

Afin de mesurer l’efficacité des programmes herbicides sur les graminées, un pôle « Expertise graminées » a été mis en place. Des graminées telles que le panic pied de coq, la digitaire sanguine ou encore des sétaires ont été semées et plusieurs programmes herbicides ont été mis en œuvre à différents stades des adventices (1-2 feuilles, 3-4 feuilles, début tallage) afin de mesurer leurs performances. « Nous avons constaté la très bonne efficacité des spécialités herbicides de pré et post-levée précoce Camix et Dual Gold Safeneur à la dose de 1 000 g/ha de S-métolachlore, ce qui nous permet de confirmer tout l’intérêt de nos nouvelles recommandations » observe Sébastien Mille. Par ailleurs, il a été observé, que pour une parfaite maîtrise des graminées, il est nécessaire d’intervenir à un stade jeune des adventices (1-2 feuilles) et que la dose de la spécialité herbicide doit être adaptée au stade des adventices. Ainsi, la spécialité Elumis® appliquée au stade 3-4 feuilles des adventices nécessite une dose de 1 l/ha à comparer à 0,75 l/ha au stade 1-2 feuilles.

Essais Panic pied de coq

Elumis 0,75 l/ha puis Elumis 0,75 l/haCamix 2,5 l/ha puis Calaris 0,7 l/ha + Nicosulfuron 20 g/ha

 

 


Un Jardin des Vivaces

Deux passages pour maîtriser le liseron

Deux passages pour maîtriser le liseron

Un jardin des Vivaces a été implanté avec de nombreuses mauvaises herbes très présentes dans les champs de maïs comme les liserons, rumex, chardons ou encore la menthe.  Les solutions de de désherbage à base de dicamba (Banvel®, Casper®) ont montré tout leur intérêt face aux vivaces. Pour maîtriser le liseron, plante très envahissante, il a été observé que deux passages sont nécessaires en répartissant la dose de dicamba sur les 2 applications (deux tiers puis un tiers).


Combiner désherbage sur le rang et binage

Dans la parcelle de maïs largement infestée de mauvaises herbes telles que sétaires, panics pied de coq, mercuriales, renouées des oiseaux ou encore mouron, plusieurs programmes de désherbage tout chimique et/ ou mécanique ont été mis en œuvre. Les herbicides ont été appliqués parfois en plein et parfois sur le rang avec dans toutes les modalités une dose maximale de 1 000 g de S-métolachlore. Les meilleurs résultats ont été obtenus avec un désherbage chimique avec 2 applications herbicides (1ère application avec Camix à 2,5 l/ha en post-semis prélevée sur le rang suivie d’une 2ème application au stade 3 feuilles du maïs avec les spécialités Elumis à 0,75 l/ha + Casper à 0,15 kg/ha) puis un binage au stade 6-7 feuilles du maïs. « Cette stratégie présente l’avantage d’un très bon nettoyage sur le rang et d’un rattrapage dans l’inter-rang grâce au binage tout en divisant la quantité de produit utilisée en prélevée par trois. Et, elle s’avère aussi efficace qu’une solution tout chimique avec un désherbage en plein en post-semis prélevée » observe Sébastien Mille. Il faut malgré tout rappeler que pour une bonne efficacité, le binage nécessite également 48 à 72 heures de temps sec pour que l’intervention soit efficace. Sinon les mauvaises herbes, même sorties de terre, peuvent profiter de l’humidité pour reprendre.

Témoin non traité - Maïs ColmarBinage - Maïs Colmar


Focus produits

Camix (400 g/l de S-métolachlore + 40 g/l de mésotrione + 20 g/l de bénoxacor) est un herbicide de pré ou post-levée précoce qui contrôle un grand nombre de dicotylédones et de graminées annuelles. Il est homologué à la dose de 3,75 l/ha et recommandé par Syngenta à la dose maximale de 2,5 l/ha.
Dual Gold Safeneur (915 g/l de S-métolachlore + 45 g/l de bénoxacor) est un herbicide de pré ou post-levée précoce à large spectre. Il est homologué à la dose de 2,1 l/ha et recommandé par Syngenta à la dose de 1,09 l/ha.
Elumis (75 g/l de mésotrione + 30 g/l de nicosulfuron) est un herbicide de post-levée du maïs avec un large spectre sur graminées et dicotylédones.
Banvel 4 S (480 g/l dicamba) est un herbicide de post-levée actif sur les dicotylédones.
Casper (50 g/kg prosulfuron + 500 g/kg dicamba) est un herbicide de post-levée particulièrement intéressant pour lutter contre les dicotylédones vivaces et difficiles.

En savoir plus
Maîtriser les adventices en grandes cultures