France

Vous êtes ici

Share page with AddThis

Pois et féveroles : gare aux thrips et aux sitones

Protéagineux
20.03.2019
Thrips du pois ravageur

Les pois et les féveroles sont sensibles aux attaques de thrips et de sitones, dès la levée

Dès la levée des pois et des féveroles de printemps, deux insectes sont à surveiller de près : le thrips du lin et le sitone. Et ce, jusqu’au stade 5-6 feuilles des protéagineux. Pour le thrips, le seuil de nuisibilité est atteint quand un insecte par pied est repéré dès que 80 % des plantes sont levées. Plus la levée du pois sera lente, plus les dégâts engendrés seront importants avec des conséquences possibles sur le rendement final.

Le sitone de son côté entre en activité quand les températures dépassent 12°C, par temps calme. Les larves perturbent l’alimentation azotée des plantes et peuvent impacter le rendement de 10, voire 12 q/ha. Le seuil de nuisibilité est atteint quand 5 à 10 encoches ont été repérées sur les premières feuilles. 

 

> Les solutions Syngenta : Karaté Zeon.