Vous êtes ici

Share page with AddThis

Pois et thrips : attention aux semis tardifs

Protéagineux
03.05.2018
Thrips du pois ravageur

Les semis tardifs qui n’ont pas encore atteint le stade « première feuille étalée » sont encore sensibles aux attaques de thrips.

03/05/2018
Si la plupart des parcelles de pois ont dépassé le seuil de sensibilité aux thrips, « première feuille étalée », les semis tardifs n’ont pas encore atteint ce stade. Le retour d’un temps ensoleillé est propice aux vols de ces ravageurs : la surveillance est de mise. Le seuil indicatif de « un thrips par plante, » est à relativiser en fonction de la vitesse de la levée. La période de risque, qui débute au stade « crosse », s’exprime à partir de 50 % de plantes levées. Cette période critique est la même pour les attaques de sitones pour lesquels le seuil indicatif de risque est de 5 à 10 morsures sur l’étage foliaire le plus touché.

Les thrips apprécient les jeunes pois, tendres. Une levée lente accentue le risque.

19/04/2018
Le retour d’un temps sec a permis d’avancer les semis de printemps et notamment, ceux de pois. Ces cultures sont sensibles aux attaques de ravageurs, dès la levée, surtout si le temps est ensoleillé. La météo des jours à venir invite donc à la prudence. Les thrips sont actifs dès 7°C (au sol). La technique d’observation consiste à prélever 10 plantes au hasard. Mettez-les dans un sac plastique transparent, fermé, au soleil pendant quelques minutes. Secouez-le. Ne reste plus qu’à compter le nombre de thrips présents sur les parois du sac. Divisez par 10 pour obtenir le nombre moyen de thrips par plante. Le seuil indicatif de risque est de 1 thrips par plante. Le risque est accru si la levée des plantes est lente.