France

Vous êtes ici

L’implantation, étape clé pour le pois d’hiver

Protéagineux
12.10.2021
Semis de pois d'hiver

Date, densité, profondeur de semis... autant de points à prendre en compte pour obtenir une qualité d’implantation optimale du pois d’hiver.

La réussite du pois d’hiver passe avant tout par la qualité de l’implantation et du choix de la parcelle. Cette espèce, comme toute légumineuse, est sensible aux compactions qui limitent son enracinement et la mise en place des nodosités. La structure doit être aérée sur au moins 15 cm. Les sols séchants, les argiles lourds et les limons battants et hydromorphes sont moins adaptés à la culture du pois. Le délai conseillé entre deux semis de pois est de 5 à 6 ans. Si cette culture est peu sensible à l’aphanomyces, de par son cycle précoce, il participe à la multiplication de l’inoculum : un handicap pour d’autres espèces sensibles comme le pois de printemps ou la lentille. La dose de semis doit être adaptée au choix variétal : les nouvelles génétiques ramifiant plus que les anciennes, le conseil est de ne pas dépasser la dose conseillée afin de viser l’optimum économique entre coût de la semence et rendement final. Enfin, pour sécuriser le risque de gel, la profondeur de semis est comprise entre 4 et 5 cm, pour un créneau de semis optimal autour de la première quinzaine du mois de novembre.