France

Vous êtes ici

Pommes de terre : viser -15 % de surfaces en 2021

Pomme de terre
24.11.2020

Pour les pommes de terre de consommation, le conseil de l’UNPT est clair : réduire les surfaces d’au moins 15 %.

L’UNPT, l’Union nationale des producteurs de pommes de terre, lance une nouvelle alerte : ajuster les surfaces pour les plantations de 2021. Pourquoi ? « Parce que la crise de la Covid-19 perturbe durablement le marché de la pomme de terre et que la demande industrielle tardera à retrouver son niveau d’avant crise », explique-t-elle dans un communiqué. Sur ce marché, les surfaces en contrat 2021/22 sont d’ailleurs attendues à la baisse. L’union recommande aux producteurs de ne retenir que les débouchés rémunérateurs en adaptant les surfaces de pommes de terre aux besoins des marchés actuels. Pour ceux qui le peuvent encore, le conseil est de se tourner vers davantage de cultures d’hiver, à commencer par les céréales.

13/10/2020
En 2021, adapter les surfaces de pommes de terre
Pour les pommes de terre de consommation, le conseil de l’UNPT est clair : réduire les surfaces d’au moins 15 %.
Après une moisson de céréales compliquée et un marché de la pomme de terre tendu, certains agriculteurs se posent la question de la répartition de ces cultures dans leur assolement. Pour l’UNPT, l’Union nationale des producteurs de pommes de terre (UNPT), il convient de « ne retenir que les débouchés rémunérateurs, de baisser les emblavements 2021 en pommes de terre de consommation et de consolider les surfaces en céréales ou en pommes de terre féculières ». Pour l’UNPT, les surfaces de pommes de terre de consommation doivent être réduites d’au moins 15 %. À cela plusieurs explications : la crise de la Covid-19 qui perturbe durablement le marché et la demande industrielle qui reste bien inférieure à l’avant-crise et avec elle, une baisse des volumes industrie sous contrat pour 2021/22.