Vous êtes ici

Share page with AddThis

Pommes de terre : gérer les tas de déchets

Pomme de terre
01.06.2016
Mildiou sur tubercules de pomme de terre

Avec ou sans repousse, les tas de déchets sont sources d’inoculum (Erwinia, mildiou sur tubercules) pour les parcelles voisines.


01/06/2016
Contamination de mildiou dans le nord de la France

Le mildiou a été observé sur plusieurs tas de déchets non gérés dans le Nord-Pas-de-Calais et en Picardie. L’urgence est de les bâcher pour détruire les repousses car les conditions climatiques actuelles – douceur et humidité permanente – sont propices au développement du champignon. Si rien n’est fait, la contamination risque d’être rapide dans les jardins des particuliers et dans les parcelles de plein champ. Les parcelles de variétés semi-tardives, les plus avancées, sont levées à 100 % avec une végétation qui atteint les 10 cm. Les parcelles de variétés hâtives les plus avancées sont au stade floraison.


04/05/2016
Prévenir le mildiou en bâchant les tas de déchets

Le conseil de début de campagne impose une vigilance accrue et une gestion optimale des tas. Cette gestion peut se faire de deux façons : soit par bâchage, soit par application de chaux vive.
Dans le premier cas, il est impératif de se munir d’une bâche plastique (non trouée et non translucide) et de l’installer avant l’apparition de toute végétation en prenant soin de bien recouvrir tout le tas et en l’arrimant au sol.
Dans le second cas, la chaux doit être mélangée de façon homogène avec les déchets de pommes de terre. Cette pratique exige davantage de technicité et de savoir-faire, notamment dans la manipulation du produit.