Vous êtes ici

Share page with AddThis

Désherbage du maïs et risque lié à l’eau : raisonner à la parcelle

Maïs
30.10.2017
Exemple de ZNT

Comment intégrer le risque de contamination de l’eau sur sa parcelle lors du désherbage du maïs ?

Deux facteurs sont clés pour intégrer la dimension environnementale dans le choix de la stratégie de désherbage du maïs : la position de la parcelle sur l’aire d’alimentation de captage (AAC) et la prise en compte des principaux facteurs de transfert des herbicides vers l’eau.

Prendre en compte le positionnement de la parcelle sur l’AAC

La localisation de la parcelle et la présence de points d’eau visibles ou pas (rivières, ruisseaux, fossés, mares, forages d’irrigation..) sont essentiels à prendre en compte pour anticiper tous risques de contaminations. En fonction de ceux-ci, il faudra envisager de modifier son désherbage ou ses pratiques en s’orientant pour les zones les plus sensibles vers un désherbage sur le rang avec binage dans l’inter-rang et la gestion des fonds de cuve à l’exploitation.

Graphique sur la prise en compte de la localisation de la parcelle pour le désherbage maïs

Prendre en compte les risques de transfert vers l’eau

Infiltration et ruissellement sont les 2 principales causes de pollutions des eaux souterraines et eaux de surface. Elles peuvent tout à fait cohabiter. Des solutions existent comme des pratiques culturales ou de l’aménagement de la parcelle ou du territoire.

Tableau d'exemples de pratiques culturales et aménagement pour éviter les transferts des herbicides maïs dans l'eau

Graphique de positionnement possible d'aménagement pour lutter contre transfert herbicides maïs dans l'eau

> En savoir plus sur l’infiltration, le ruissellement et les mesures possibles, voir le site TOPPS - water protection